Design Automobile, Les Maîtres de la carrosserie italienne


Descriptif

Design Automobile, Les Maîtres de la carrosserie italienne
Giovanni Klaus Koenig
1990

Editeur : Editoriale Giorgio Mondadori   
Site web : http://www.mondadoristore.it

228 pages
Format 210 x 280
En français et italien
Couverture souple, sans jaquette
Prix occasion : 30 à 50 euros environ
ISBN : sans

Cote d'amour : 9/10
 

Direction éditoriale

Les multiples activités de Giovanni Klaus Koenig (né en 1924) dans le domaine de l'architecture lui valent une certaine renommée sur la scène culturelle florentine depuis les années soixante jusqu'aux années quatre vingt. Il a notamment dirigé le design du Turbotram de Milan et celui des rames MA 100 du métro de Rome. Il a enseigné à la Faculté d'Architecture de Venise et de Florence. Il est l'auteur de nombreux essais sur l'architecture et la conception. Il a codirigé le magazine italien d'architecture, d'urbanisme et de design " Casabella ", et a collaboré avec de nombreux journaux et magazines. Il est décédé en 1989 d'une crise cardiaque, alors qu'il terminait la mise en forme du présent ouvrage.
 

Plan du livre

Première partie (jusqu'à la page 62)

Des armures de la Renaissance aux automobiles
Aperçu historique de la carrosserie italienne
L'art et la carrosserie
Naissance d'une culture
L'auto et le design en Italie
Pourquoi cette exposition
Plan de l'exposition
Planches
Les principes de l'exposition

Deuxième partie (pages 63 à 170)

Pininfarina, ou de la cohérence du style
Bertone : la constance de la création
Styliste d'abord, designer ensuite : Giugiaro et Ital Design
Un artiste-artisan : Giovanni Michelotti
Vignale ou de l'élégance
La Carrosserie Ghia, une comète à la longue traîne
Un génie isolé : Mario Revelli de Beaumont
Zagato père et fils, carrossiers à Milan
Touring : les Bianchi Anderloni et leurs " Supperleggere "
Marcello Gandini, ou l'individualisme irréductible
IDEA : une organisation d'un type nouveau
Quelques autres carrossiers italiens
Répertoire de carrossiers italiens

Textes italiens (pages 171 à 212)
Annonceurs (pages 213 à 222)
 

Les plus

Densité de l'étude
Sujet peu exploité en langue française
Iconographie d'époque assez complète
Les auteurs maîtrisent leur sujet
Présence d'un répertoire de 70 noms de carrossiers italiens
Livre peu coûteux et encore disponible en occasion (Price Minister, ebay ...)
 

Quelques regrets

Difficile de porter une critique sur cet ouvrage modeste dans ses ambitions (accompagner une exposition) et qui dresse pourtant un panorama fort complet du design automobile italien. C'est un beau travail de synthèse, qui peut conduire le lecteur à rechercher d'autres livres plus détaillés pour explorer plus en avant le sujet.
 

A noter

Ce livre a été édité dans le cadre de l'exposition intitulée " Design Automobile - Les Maîtres de la carrosserie italienne " qui s'est déroulée du 2 février au 30 avril 1990 au Centre Georges Pompidou à Paris. Le thème de l'exposition est détaillé ici.

Outre le fait d'être le directeur éditorial de cet ouvrage, Giovanni Klaus Koenig a signé certains sujets. Les autres auteurs sont Giulio Carlo Argan, Bruno Alfieri, Angelo Tito Anselmi, Cristiano Toraldo di Francia, Valerio Moretti, Massimo Giannini, Fiamma Tortoli, Carlo Camarlinghi, Emanuele Luigi Marciano, Roberto Segoni, Roberto Piatti et Carlo Otto Brambilla.

Dans la première partie de l'ouvrage, c'est la carrosserie italienne en général qui est évoquée, depuis la seconde moitié du 19ème siècle jusqu'aux années 1980. Certains des auteurs prennent plus du recul en évoquant l'évolution du design en général, pas uniquement celui de l'automobile.

La deuxième partie de ce livre s'intéresse à des entreprises qui pour l'essentiel ont connu leurs heures de gloire dans la seconde partie du 20ème siècle. Il ne s'agit pas de biographies des dirigeants, souvent designers eux-mêmes, mais d'évocations de l'histoire de ces entreprises, du contexte dans lequel elles ont évolué, de leurs oeuvres majeures ...

Quand on évoque le style italien, ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent : Pininfarina, Bertone, Giugiaro, Michelotti, Vignale, Ghia, Zagato, Touring, etc ... Plusieurs ouvrages leur ont été consacrés, certes pas toujours en français. Ce livre n'échappe pas à cette fâcheuse habitude. On est tout de même agréablement surpris de découvrir un chapitre consacré à Mario Revelli de Beaumont. A l'inverse, l'absence quasi totale de Pietro Frua peut étonner.

Le lecteur averti aurait sans doute aimé en savoir un peu plus sur des entreprises moins connues, qui ne font l'objet que de quelques lignes dans le chapitre " Quelques autres carrossiers italiens ". On y trouve une trop brève histoire de Allemano, Boano, Boneschi, Canta, Castagna, Cisitalia, Ellena, Fissore, Lombardi, Moretti, Osi, Savio, Scioneri et Viotti. Et le texte est encore plus succinct quand les auteurs se lancent dans la réalisation d'un répertoire des carrossiers italiens qui compte près de 70 entrées. 

Retour au sommaire de Bibliothèque - Retour au sommaire du site