BMW 3200 CS

BMW sur le site Caradisiac

En 1961, la firme bavaroise écoulait ses dernières Isetta peu rentables et étoffait sa gamme 700. Mais surtout, elle dévoilait au salon de Francfort la voiture du renouveau, qui allait sauver la firme de la faillite, la berline 1500.

Parallèlement, le constructeur allemand s'affairait à supprimer de sa gamme les lourdes berlines héritées de la décennie précédente. Le créneau des automobiles à moteur V8 ne fut toutefois pas totalement abandonné. En effet, au même salon de Francfort de 1961, le coupé 3200 CS donnait un nouveau coup de panache au haut de gamme BMW.

La dernière 503 que la 3200 CS remplaçait était sortie de chaîne en mars 1959. Ce gros coupé produit à 413 exemplaires en quatre ans de carrière, et coincé entre les imposantes berlines V8 et l'élégant cabriolet 507, n'avait jamais réussit à relancer la dynamique du succès chez BMW. La firme allemande traversait alors une crise d'identité dont souffrit la 503, qui ne pouvait pas non plus se distinguer par un quelconque caractère sportif.


BMW 503

Le dessin de la 3200 CS sortait tout droit des ateliers de Bertone, et ressemblait fortement à celui de l'Iso Rivolta. Giorgetto Giugiaro venait de succéder depuis peu à Franco Scaglione au bureau de style Bertone. Le jeune designer réalisa là un élégant coupé, dont l'une de ses particularités était la présence de vitres de côtés entièrement escamotables. L'habitacle était luxueusement aménagé, et les passagers arrière pouvaient y accéder par de larges portes.

Un rapprochement pouvait être réalisé entre les lignes du coupé 3200 CS et celles de la berline 1500 imaginée en collaboration avec Michelotti. On devinait déjà une cohérence de gamme, qui allait s'amplifier d'année en année jusqu'à nos jours. Par étape, BMW se forgeait une image sur le créneau de la voiture familiale à tendance sportive, alliant rigueur germanique et élégance italienne, quelque part entre Mercedes et Alfa Romeo.

La 3200 CS, malgré le charme de ses lignes, connut une carrière en demi teinte, son constructeur préférant alors axer ses efforts sur sa nouvelle gamme de berlines moyennes. Elle était affichée à un tarif proche de la 503. Sa mécanique déjà ancienne n'était pas de nature à séduire les conducteurs sportifs. A ce niveau de prix, elle ne proposait ni la direction assistée, ni la boîte automatique, deux options pourtant nécessaires pour s'imposer sur le difficile marché américain.

L'acquéreur d'une 3200 CS pouvait tout de même compter sur une qualité de fabrication exemplaire, une fiabilité mécanique qui avait fait ses preuves, une douceur de fonctionnement et un silence bien réels. 538 voitures furent produites de février 1962 à septembre 1965. Le coupé 2000 CS qui lui succédait conservait une réelle parenté stylistique.


Le coupé BMW 2000 CS produit de 1965 à 1970

Le coupé 3200 CS avait ouvert la voie, et depuis plus de 40 ans, BMW imagine et fabrique de gros coupés haut de gamme avec le succès que l'on sait.

Quesako - Similitude - Sommaire du site