Mercedes Berlines 1968/1995

1.De 1968 à 1976, la Strich 8 type W 114 et W 115

L'héritière de la W 110 était attendue pour le salon de Francfort de 1967 et devait changer d'appellation. Le monde de l'automobile se perdait en conjectures sur le nom du nouveau modèle, spéculant sur l'une des quatre marques encore en possession de Daimler Benz. Wanderer ou Horch étaient les favoris. Il n'était pas encore question de Maybach.


Mercedes W 110 (1961/68)


Mercedes W 114/115 (1968/76)

Mais il n'en fut rien. Le nouveau modèle paraissait en 1968 et s'appelait toujours Mercedes, même s'il est aujourd'hui plus connue sous le nom de " Strich 8 ". La faute en revient à la désignation de type, allant de 200 D/8 à 250/8. L'abréviation inhabituelle de /8 ou " Strich 8 " en allemand se voulait à l'origine un rappel de l'année de commercialisation 1968, et finit par laisser son nom à la nouvelle série. La " Strich 8 " était très contemporaine dans ses détails techniques et stylistiques. L'allure extérieure rappelait le style latin. Le coefficient aérodynamique de 0,44 laissa en revanche assez froid à l'époque, le prix du litre de super demeurant encore très bas.

Le nouveau modèle était truffé d'innovations surprenantes : le volant multifonctions, le frein de stationnement à pédale, les essuie-glace papillon, etc ... Le modèle répondant au code interne de W 115 fut tout d'abord disponible avec des moteurs essence et diesel quatre cylindres, tandis que le type W 114 à l'allure presque identique était animé par un moteur essence six cylindres.


Mercedes W 114/115 (1968/76)

A partir de 1974, la gamme Strich 8 s'enrichissait du premier moteur cinq cylindres diesel au monde monté sur une voiture particulière. Des modèles deux portes furent également disponibles, les coupés sport 250 C et 250 CE, ce dernier étant équipé de l'injection électronique. La version break était presque achevée quand elle fut abandonnée pour des raisons de capacité de production. Jusqu'en décembre 1976, les berlines W 115 et W 114 furent assemblées à 1 833 442 exemplaires, soit plus des 3/4 de la production totale de voitures particulières Mercedes sur la période.

2. De 1976 à 1985, le design cunéiforme de la W 123

Avant même que la " Strich " 8 ne quitte les lignes de production, Mercedes présentait en janvier 1976 son successeur sous le nom de code W 123. Extérieurement, le nouveau modèle ne gagnait que 4,5 centimètres en longueur et 1,6 centimètres en largeur. En revanche, la grille de calandre Mercedes classique s'aplatissait et se trouvait encadrée par des projecteurs ronds recouverts d'une verre commun, transformés en projecteurs carrés à l'horizontale sur les modèles haut de gamme 280 et 280 E.

La nouvelle gamme comprenait dès l'origine neuf modèles : quatre berlines animées par des moteurs diesel et cinq versions essence. Les ingénieurs avaient mis au point des innovations supplémentaires en matière de sécurité passive : déplacement du réservoir, aptitude à la déformation supérieure en cas de collision, etc ... Mercedes présentait le premier break de classe moyenne à l'occasion du salon de Francfort 1977, avec une poupe pratiquement identique à celle conçue pour le modèle précédent, abandonné à l'issue de son développement.


Mercedes W 123 (1976/85)

3. De 1985 à 1995, le renouveau, type W 124

Nouveau design, nouvelle carrosserie, nouveaux essieux, nouveaux moteurs, une résistance à l'air diminuée de 30 % et un gain substantiel de poids, tels étaient les principaux atouts de la nouvelle Mercedes de classe moyenne présentée en 1984. Ces modèles constituaient toujours le pilier central de l'activité automobile de Mercedes. Aussi la gamme fut elle rapidement complétée. Le constructeur allemand exposait la version break à l'occasion du salon de Francfort 1985 et les deux coupés à Genève en mars 1987.

De nombreuses innovations techniques furent mises en application durant la carrière du type W 124 : anti-patinage, catalyseur, airbag passager, antiblocage ABS, distribution à quatre soupapes, etc ... En 1993, la classe moyenne supérieure prenait désormais le nom de Classe E. Au total, 2 212 025 exemplaires de la W 124 sortirent des lignes de production jusqu'en 1995.


Mercedes W 124 (1985/95)

Quesako - Sommaire du site