Genève 1965

Pour ce 35ème Salon de Genève 1965 qui a ouvert ses portes le 11 mars, 1 131 exposants occupaient 28 396 m2 de stands. La manifestation a accueilli 426 791 visiteurs. La Suisse est un marché majeur pour les constructeurs français, qui y ont écoulé 23 620 voitures en 1964. Simca s'est placé en leader, avec 6 185 ventes, suivi de peu par Peugeot (6 150), Renault (5 920) et Citroën / Panhard (5 350). Les positions sont fragiles, et l'on peut s'étonner de voir Simca prendre le dessus sur le " régional " Peugeot.

Dans ce pays sans industrie automobile où s'affrontent par ailleurs les constructeurs et la CEE et ceux de l'AELE (Association Européenne de Libre Echange), les marques allemandes et britanniques font mieux que les marques françaises, avec respectivement 50 777 et 26 757 ventes. VW à lui seul a écoulé 22 570 voitures, suivi de très près par Opel, avec 21 030 unités. Fiat a vendu 10 015 voitures en 1964, alors qu'Alfa Romeo s'est contenté de 1 750 unités. Les Italiens à défaut de faire de gros scores de vente ont un mérite, celui depuis des années d'animer ce Salon de Genève, grâce à la créativité de leurs nombreux carrossiers, même si pour cette édition 1965 ceux-ci semblent avoir marqué le pas le temps de reprendre leur souffle.

La Renault 16 a été présentée à la presse en janvier. Le Salon de Genève est l'occasion de sa première apparition publique. La Régie s'est offert pour l'occasion un stand de choix dans la grande salle, où la Renault 16 tient à elle seule le rôle de vedette de ce Salon, les journalistes spécialisés n'ayant pas grand-chose à se mettre sous la plume ...


Renault 16

Elle est présentée sur un support rotatif, les roues tournent, les suspensions travaillent, les portes s'ouvrent et les sièges coulissent grâce à une centrale électrique cachée sous le capot. Ce modèle de conception entièrement nouvelle concilie les avantages de la voiture familiale et du break, comme la récente Autobianchi Primula de 1964. Les nombreuses combinaisons possibles des sièges en font en effet une automobile à usages multiples. Pierre Dreyfus, PDG de la Régie, a annoncé son prix sur le marché français :  9 990 francs.

La berline Lancia Fulvia a désormais une soeur, un coupé 2 + 2 d'usine qui reprend la structure de son aînée, mais avec un empattement réduit de 15 cm. La cylindrée du V4 est portée de 1091 à 1216 cm3, ce qui confère à ce moteur alimenté par deux carburateurs à double corps une puissance de 80 ch Din.  Le dessin de la carrosserie signé Piero Castagnero pour Lancia n'a rien à envier aux créations contemporaines des grandes maisons de la carrosserie italienne. Les formes de la Fulvia apparaissent féminines. Dans l'esprit, elles font penser à celles de la Mercedes 230 SL de Paul Bracq apparue en 1963. L'instrumentation de bord est composée de cadrans ronds sur fond bois. Le volant à deux branches en bois également apporte une touche supplémentaire qui confère à l'habitacle une atmosphère luxueuse et sportive.


Lancia Fulvia Coupé

Moins d'un an après la présentation de la berline 850, Fiat propose deux dérivés à tendance sportive. Un coupé et un spider 50 occupent la place d'honneur sur les dalles lumineuses du stand Fiat. Le constructeur italien ne peut pas passer à côté du marché en progression des petites sportives qui plaisent aux femmes. La Renault Caravelle, le coupé Simca 1000 et l'élégante Karmann Ghia ont ouvert la voie. Le coupé 850 est une création du bureau de style Fiat dirigé par Mario Boano. Par souci  d'économie, la plate-forme de la berline a été conservée. Le moteur légèrement retravaillé offre 47 ch Din, pour une vitesse de 140 km/h.


Fiat 850 Coupé

La conception du spider a été confiée à Bertone, dont l'outil industriel est mieux adapté que Fiat aux moyennes séries. Giorgetto Giugiaro était à la manœuvre. Les lignes très féminines rappellent la Chevrolet Corvair Testudo du même Giugiaro dévoilée sous les couleurs de Bertone il y a deux ans. Les 49 ch Din permettent d'atteindre 145 km/h. Une hardtop optionnel est proposé qui ne dénature en rien la finesse de l'ensemble.


Fiat 850 Spider

Aussi récente soit-elle, la Fiat 850 a déjà inspiré plusieurs carrossiers. Vignale présente un coupé aux lignes d'apparence très aérodynamiques, avec un avant doté de phares placés sous plexiglas et un pare-chocs plongeant à l'extrémité du capot. A l'arrière, deux butoirs font illusion. La custode est incurvée. Seul le siège passager est doté d'un appui-tête.


Fiat 850 S Vignale

Cette autre réalisation inédite de Vignale est un cabriolet réalisé sur base d'Opel Kadett A. En arrière-plan, on devine le stand du carrossier de Levallois Henri Chapron.


Opel Kadett par Vignale

Alfa Romeo propose à ses clients les plus sportifs une version améliorée de la Giulia GT, dénommée GTA (pour alleggerita), déjà aperçue au Salon d'Amsterdam en février. Visuellement, elle se distingue par ses sigles " quadrifoglio verde " sur les ailes avant et le panneau arrière. La carrosserie faite de panneaux en aluminium permet de proposer une auto qui ne pèse que 795 kg au lieu de 1040 pour le coupé de série. L'équipement intérieur est simplifié : pas d'accoudoir, de moquette, d'allume-cigare, de vide-poches, l'insonorisant a disparu, les sièges sont plus enveloppants mais aussi plus légers. La calandre est remplacée par une simple grille, les poignées de porte sont réduites à leur plus simple expression. Deux teintes sont proposées, le rouge " Rosso Alfa 501 " et le blanc cassé " Biancospino 013 ". Le moteur est alimenté par deux carburateurs horizontaux double-corps Weber plus gros, et par deux pompes électriques Bendix. Le collecteur d'échappement en fonte est remplacé par une tubulure " spagetti " en acier. Sur le modèle " client ", la puissance ressort à 115 ch Din et la vitesse maximum à 185 km/h. Ces données relativement modestes laissent augurer des nombreuses possibilités de développement.

La nouvelle Giulia Super dérive de la Giulia TI. Sa puissance passe de 92 à 98 ch Din, et la vitesse de pointe de 165 à 175 km/h. Jusqu'à présent, seule la Giulia TI Super de 112 ch Din avait quelques  prétentions sportives. Mais il s'agissait d'une variante essentiellement destinée à la compétition, peu agréable à utiliser au quotidien. La Giulia Super qui sera vendue parallèlement à la Giulia TI la remplace. Elle dispose d'un tableau de bord joliment dessiné, d'un levier de commande de boîte au plancher et de suspensions qui permettent  - contrairement à la Giulia TI Super - de se servir réellement des places arrière et du volume du coffre.  La Giulia Super devrait être vendue en France légèrement en dessous des 19 000 francs.

Troisième nouveauté Alfa Romeo, la Giulia GTC combine la sportivité de la Giulia Sprint GT et la conduite au grand air d'un spider. Le carrossier Touring en assure la production, en découpant sur un coupé sorti de chaîne la partie supérieure, avant de renforcer le plancher pour compenser la perte de rigidité. Si la ligne générale est identique, le retrait du toit a exigé quelques ajustements. Le couvercle de coffre a été redessiné, tout comme les vitres de custode. Pour mieux résister aux averses, les sièges ne sont disponibles qu'avec un revêtement en skaï. Ce cabriolet élégant, puissant (121 ch SAE) et rapide (180 km/h) tiendra t'il ses promesses ? 


Alfa Romeo Giulia GTC

L'Officina Stampaggi Industriali (OSI) a été fondée en 1960 par Luigi Segre en face des ateliers Ghia pour produire les automobiles conçues chez ce carrossier. OSI présente à Genève une berline quatre portes dotée d'une calandre Alfa Romeo, ce qui laisse supposer que cette automobile sera équipée si elle arrive en production du 2,6 litres de la marque. Ses lignes sont incontestablement plus modernes et plus pures que celles de la berline Alfa Romeo 2600 de série. Pour autant, ce dessin paraît maladroit et manque de personnalité.


Osi berline quatre portes

Ferrari expose une version moins extrême de la 250 LM, peinte aux couleurs américaines pour les besoins du prochain Salon de New York. La lunette arrière n'est plus verticale, mais elle prolonge le pavillon jusqu'au becquet. Des ouïes sur le plexiglas contribuent à l'aération de l'habitacle, tandis que de vastes échancrures sur le toit permettent à deux volets de basculer pour faciliter l'accès à bord. Un habillage intérieur en cuir rouge et noir et de vrais butoirs de pare-chocs procurent un aspect plus civilisé à cette GT extrême toujours dotée du fameux V12.


Ferrari 250 LM

Opel dévoile son coupé Diplomat équipé d'un V8 5,4 litres de 230 ch, emprunté à la Chevrolet Corvette. Cette mécanique généreuse lui permet de dépasser de peu les 200 km/h.  Sa fabrication sera assurée par le carrossier Karmann. Un prix de vente élevé et un manque de notoriété de la filiale européenne de la GM sur ce créneau de marché risquent de compliquer la carrière de ce coupé, dont on peut cependant louer la discrète élégance.


Opel Diplomat Coupé

La Triumph TR4 a été présentée au Salon de Londres en 1961. Une version TR4 A est désormais disponible. Un nouveau châssis a été conçu pour recevoir des suspensions à quatre roues indépendantes, comme sur la berline 2000.  Visuellement, l'évolution est légère : nouveau dessin de grille de calandre avec des barres horizontales, feux de position placés latéralement, butoirs de pare-chocs plus courts ...  Un cran en dessous dans la gamme Triumph, la Spitfire devient Mk II en profitant d'améliorations mineures, dont un habitacle plus chaleureux, pour répondre aux critiques portant sur la version initiale.


Triumph Spitfire Mk II et TR 4A

La TVR Trident dessinée par Trevor Fiore et réalisée par l'italien Fissore est animée par une mécanique Ford V8 de 4,7 litres et 271 ch. La carrosserie en aluminium présente un profil particulièrement pur. La Trident atteint 240 km/h. Sa commercialisation pourrait être entravée par les difficultés financières que traverse TVR.


Trident Clipper (évolution ultérieure de la TVR Trident, sans phares escamotables et avec deux ouïes latérales)

Le constructeur israélien Autocars Ltd - fabricant par ailleurs de la Sabra GT née chez Reliant - installé à Haïfa présente à Genève la Carmel 12, manifestant là son intention d'être présent sur le marché européen. Il s'agit d'un coach deux portes et cinq places, habillé d'une carrosserie en polyester - poids total 750 kg - et animé par un moteur Ford Anglia de 1198 cm3 et 48 ch.


Autocars Carmel 12

Sommaire Salon - Sommaire site