Franck Stephenson


Franck Stephenson - Etats Unis - 1959


Formation

Art Center College of Design, Pasadena, de 1983 à 1986


1959

Naissance à Casablanca au Maroc, d'une mère espagnole et d'un père norvégien. Enfant, il ne parle que le français et l'arabe. Il pratique désormais en plus l'anglais, le norvégien, l'allemand et l'espagnol. Son année de naissance coïncide avec celle du lancement de la Mini d'Alec Issigonis.

Durant sa jeunesse, il exerce durant six années de la compétition en motocross.

1983

De 1983 à 1986, formation à l'Art Center College of Design en Californie. Ses études sont parrainées par Ford, pour lequel il doit donc travailler après l'obtention de son diplôme. On lui propose un poste à Détroit, mais sa préférence va à l'Europe, plus riche à ses yeux sur le plan des défis à relever.

1986

Débute sa carrière chez Ford à Cologne, où il a l'occasion de plancher sur les versions Cosworth de l'Escort et de la Sierra.


Ford Sierra Cosworth

1991

Après le départ précipité de Claus Luthe, il entre chez BMW. Le projet de 4 x 4 sur lequel il travaille séduit l'état-major du constructeur bavarois qui décide de le lancer en production le plus rapidement possible sans aucun changement à son style. Le X5 vient de voir le jour, l'un des premiers 4 x 4 aux formes très travaillées.


BMW X5, 1999

1996

En demeurant dans le groupe GMW, Franck Stephenson se voit confier la mission de renouveler un mythe du design automobile. Il a tenu à demeurer fidèle à l'esprit de la Mini d'Alec Issigonis lorsqu'il s'est agi d'en dessiner une version moderne. Il a démontré sa capacité à s'inspirer d'influences antérieures pour créer une nouvelle identité. Le succès est au rendez-vous depuis 2001, bien au-delà des espérances du groupe BMW.


Mini

2002

Intègre en juillet les services de Ferrari et Maserati, et apporte sa contribution par d'ultimes modifications sur les modèles de série. Même si Ferrari continue de faire appel à l'expertise de Pininfarina, Stephenson a la lourde tâche de superviser l'introduction sur le marché de différents modèles,  Maserati Quattroporte V en 2003, Ferrari 612 Scaglietti et F 430 en 2004. L'une de ses missions est de procurer à ces automobiles une image de qualité qui leur fait jusqu'alors défaut.

L'empreinte de Stephenson est majeure sur la rarissime Maserati MC12 présentée au Salon de Genève en mars 2004. Il a combiné l'aérodynamisme d'une voiture de course avec une esthétique malgré tout suffisamment attractive.


Maserati MC12, 2004

2005

Laisse sa place chez Ferrari à Donato Coco. Dirige le design de Fiat et de Lancia. Chez Fiat, il pilote le style des nouvelle Grande Punto et Bravo, contribuant ainsi à repositionner Fiat à la place qui a longtemps été la sienne sur le marché européen.


Fiat Bravo, 2008


Fiat Grande Punto, 2008

Franck Stephenson réédite le coup de la Mini BMW, mais il s'agit ici de réincarner un mythe italien des années 50 et 60, la Fiat 500.


Fiat 500, 2008

2007

Directeur du design pour Alfa Romeo, où il remplace Wolfgang Egger. Il supervise la naissance des Alfa Romeo MiTo et 8C Competizione.


Alfa Romeo MiTo

2008

Quitte Alfa Romeo où il est remplacé par Christopher Reitz.

Directeur du design chez McLaren où il succède à des personnalités comme Gordon Murray et Peter Stevens. Jusqu'à nos jours, les modèles et versions se sont succédé.


McLaren MP4-12C

2018

Il donne naissance à son propre studio de design à Londres. Il travaille en se basant sur une formule constituée de quatre axes : environnement, technologie, innovation et biomimétisme. Son projet phare est une voiture volante, la Lilium.


Lilium

Trombinoscope - Retour au sommaire du site