Ferrari 365 GT4 2+2, 400, 412

La Ferrari 365 GT4 2+2 est présentée au Salon de Paris en 1972. Si sa désignation s'inspire de celle de sa devancière, la 365 GT 2+2, ses lignes superbement proportionnées, sobres, épurées, tendues, s'en éloignent définitivement. Ce dessin de Pininfarina va lui autoriser une carrière exceptionnellement longue, et ce dessin traversera les années sans avoir à subir de correction esthétique majeure. La 365 GT4 2 + 2 s'inscrit dans la même lignée que le coupé Fiat 130, exposé à Genève en mars 1971 par le même Pininfarina, mais aussi que les Lancia Gamma Coupé et Rolls Royce Camargue. La 365 GT4 2+2 reprend le moteur de l'éphémère 365 GTC/4, sorte d'étoile filante dans la gamme Ferrari, présentée en septembre 1970.


Ferrari 365 GT4 2+2

En 1976, les 400 GT et 400 Automatic succèdent à la 365. Le V12 passe de 4 390 à 4 823 cm3. Mais c'est la présence d'une boîte automatique qui peut inquiéter les puristes. Celle-ci s'avère pourtant bien adaptée à la philosophie de la Ferrari 2 + 2, plus apte à avaler les kilomètres d'autoroute en semaine qu'à tourner le week-end sur un circuit privé.  Le tifosi peut toujours choisir la boîte manuelle. Esthétiquement, les retouches sont minimes : quatre feux arrière au lieu de six et ajout d'un nouveau spoiler avant notamment. En 1979, la 400 adopte l'injection Bosh K-Jetronic, qui lui permet enfin de répondre aux sévères normes américaines antipollution, et d'accéder à ce marché. La 400 i voit sa puissance descendre à 310 ch, soit une perte de 30 ch.


Ferrari 400 i

En mars 1985, au Salon de Genève, la 412 remplace les versions 400. Elle affiche une cylindrée de 4 942 cm3, et sa puissance est de 440 ch. La ligne est de nouveau revue de manière très subtile, avec des pare-chocs couleur carrosserie, et un coffre légèrement rehaussé.


Ferrari 412

Cette série de Ferrari a été l'une des rares voitures de Maranello couramment vendue avec des teintes gris métal ou noires, plus en phase avec son style, qu'avec le traditionnel rouge. La production cesse en 1989, et elle ne sera dignement remplacée dans cette catégorie des GT 2 + 2 à moteur avant qu'en 1992 par la 456 GT. Cette voiture a été produite en 525 unités en version 365 GT4 2 + 2 (1972/76), 147 en version 400 GT (1977/79), 354 en version 400 Automatic (1977/79), 421  en version 400 i (1979/84), 873 en version 400 i Automatic  (1980/1984) et 576 en version 412 (1985/89).

Sommaire Histoire d'Auto - Sommaire site