Du dessin au design, Philippe Charbonneaux


Du dessin au design, Philippe Charbonneaux
Par Hervé Charbonneaux
2015

Editeur : avant propos
Site web : http://www.avantpropos.eu

232 pages
Format 304 x 236
En français
Couverture rigide, sans jaquette
Prix neuf : 65 euros
ISBN  : 9782390000181

Cote d'amour : 10/10
 

Le pitch

Philippe Charbonneaux, designer avant l’heure, homme pourvu d'un sens inné de l’observation, peut tout faire ! Designer, peintre, illustrateur et même reporter automobile. En 1946, il démarre sa carrière chez Delahaye à Paris. Trois ans plus tard, il intègre le département style de General Motors à Détroit où il dessine une grande partie de la future Corvette Chevrolet. De retour en France, il lance son bureau de design en créant des autos, des véhicules publicitaires aux lignes futuristes, des télévisions, des réfrigérateurs ou ... des brosses à dents. En 1960, Renault lui confie la réalisation de son centre de style, qui verra naître la R8 et la R16. L’automobile reste sa première passion. Il collectionne les voitures qu’il a dessinées, les concentre dans son propre musée. Toujours fourmillant d’idées, il s'attelle aussi bien à esquisser un projet d’église qu'à ébaucher un concept de musée, de maison parasismique, ou à crayonner des autoroutes ou un caddy de supermarché. Jusqu’à la fin de sa vie, il reste tourné vers le futur, entre autres avec sa conception d'un véhicule de sécurité Ellipsis.
 

L'auteur

Qui, mieux que son fils Hervé, peut retracer l’œuvre de son père ! Son regard de professionnel de l’automobile a fait qu’il est toujours resté objectif et critique par rapport aux idées de son père. Hervé Charbonneaux, né le 15 août 1950, grandit entre la table à dessin et les maquettes de son père. Son premier mot a été " auto ". Dès l’âge du permis de conduire, il se consacre à sa passion pour les voitures de collection et de compétition. Il partage son temps entre le monde des ventes aux enchères en tant qu’expert et les routes de rallye en tant que pilote. En 1987, il lance " rallystory" qui avec succès a franchi le pas du 150ième rallye organisé en 2014.
 

Plan du livre

Préfaces (au nombre de deux)
Philippe Charbonneaux raconté par son fils
Les réalisations de Philippe Charbonneaux (sur près de 200 pages)
Chronologie des oeuvres année par année
 

Les plus

J'ai eu le plaisir il y a quelques mois d'échanger par mail avec Hervé Charbonneaux, au sujet d'une page sur ce site concernant le magazine L'Anthologie Automobile dirigé de 1969 à 1974 par Philippe Charbonneaux. Hervé Charbonneaux me précisait alors travailler sur un ouvrage concernant la vie de son père. L'idée paraissait séduisante, dans la mesure où l'intéressé était sans aucun doute le mieux placé pour mener à bien ce type de démarche. Ceux qui s'intéressent au design automobile et/ou à la carrière de Philippe Charbonneaux savent qu'ETAI a déjà proposé en 2004 un ouvrage bien documenté sur le sujet, rédigé avec talent par Dominique Pagneux, sous le titre " Philippe Charbonneaux, esthète et styliste ", encore disponible chez l'éditeur.

Quelques mois s'écoulèrent. De passage à Paris fin juin, je me dirigeais vers ma librairie préférée, connue sous le nom de Librairie Passion Automobile, ex Trame, ex EPA ... une adresse réputée située depuis 1946 au 83 rue de Rennes, un emplacement idéal pour les Bretons qui descendent du TGV à Montparnasse ! Mon objectif était simple, y acquérir cet ouvrage (et quelques autres), dont la parution avait été annoncée sur le web. Ce livre demeure introuvable en province, sauf sur commande !

Pour ceux qui connaissent le 83 rue de Rennes, les nouveaux ouvrages y sont placés sur deux tables centrales. J'espérais y découvrir une pile du livre " Du dessin au design, Philippe Charbonneaux ". A ma surprise, il ne restait plus que l'ouvrage visible en vitrine, que je m'empressais d'acquérir ! Rassurez-vous, pour faire face au succès, vingt autres exemplaires devaient arriver à la librairie les jours suivants !

Saluons au passage l'amabilité et l'extrême professionnalisme du libraire, vrai connaisseur de la chose automobile sous tous ses aspects, incollable, serviable, excellent conseiller, et d'une patience exquise avec ses clients.

Le voilà donc cet ouvrage tant convoité. Le dessin de la couverture est bien identifiable. Cette Delahaye 175 illustrait l'un des premiers catalogues de la marque après-guerre, d'après un dessin de ... Philippe Charbonneaux. L'éditeur est par contre inconnu dans notre petit monde automobile. Si l'on est habitué aux productions d'ETAI, des Editions du Palmier, de l'Autodrome ou d'EPA, l'existence d'avant-propos installé à Waterloo en Belgique est ignorée par la plupart d'entre nous.

Le livre est disponible livré sous une protection plastique. On a d'emblée l'impression d'avoir affaire à un " beau livre ", que l'on va ouvrir avec délicatesse. Il est toutefois dépourvu de jaquette. L'ouvrage a été imprimé en Belgique, et non pas en Chine ! Félicitations aux auteurs de la conception graphique et de la mise en page, c'est du beau travail. Deux personnalités ont préfacé le livre : Paul Bracq d'une part, et son témoignage est particulièrement touchant, émanant d'une telle personnalité, et Richard Keller d'autre part, en tant que Conservateur en chef du Musée national de l'Automobile de Mulhouse.

Sur huit pages, en début du livre, Hervé Charbonneaux retrace la vie de son père. C'est simplement passionnant, avec des instants de vie que seul un proche peut raconter. Ensuite, de manière chronologique, on découvre les créations du styliste, depuis son enfance jusqu'à la fin de sa vie. Hervé Charbonneaux a reproduit des textes rédigés par son père de son vivant pour décrire telle ou telle création, telle ou telle situation. Tous les documents sont légendés, et ils sont nombreux, 277 exactement.

Cet ouvrage est une succession de gouaches sublimes et jamais vues par ailleurs, de dessins au feutre et de croquis inédits,  d'articles de presse dont un du quotidien L'Equipe comparant Charbonneaux au " Loewy " de France, de photos de ses oeuvres ou de l'artiste en situation, de couvertures de magazines, de reproductions de brochures, de documents officiels, notamment une copie du contrat passé avec la Régie précisant la forme de sa  collaboration au début des années 60. La documentation est dans sa quasi-intégralité " d'époque ".

L'ouvrage est essentiellement consacré aux automobiles, qu'elles soient anciennes, contemporaines à l'activité de Philippe Charbonneaux, ou futuristes. Les françaises sont évidemment à l'honneur (Delage, Delahaye, Rosengart, Salmson, Renault, Simca ...), mais aussi quelques américaines, pays où le styliste a passé plusieurs mois en 1949.

L'oeuvre de Philippe Charbonneaux ne se limite évidemment pas à l'automobile. On lui doit une multitude de dessins, qu'il s'agisse d'immeubles, d'églises, d'accessoires automobiles, de véhicules publicitaires, de téléviseurs, d'appareils électroménagers, de fourgons funéraires, de véhicules de record de vitesse, de camions, etc ... Ceux-ci sont aussi largement représentés dans ce livre. En fin d'ouvrage, sur sept pages, de manière plus systématique, l'auteur cite l'ensemble des participations et des réalisations de Philippe Charbonneaux.

Cet ouvrage est exceptionnel, l'initiative d'Hervé Charbonneaux qui raconte l'oeuvre et la vie de son père est bienvenue, et constitue un bel hommage. Le livre n'est pas redondant avec le travail de Dominique Pagneux. Au contraire, il le complète, tout en étant plus documenté sur le plan iconographique. C'est sans aucun doute l'un des meilleurs ouvrages de l'année dans notre petit monde de la passion automobile. Commandez-le sans hésiter chez votre libraire habituel ou à la bien nommée Librairie Passion Automobile.
 

Quelques regrets

Aucun, un véritable coffee-table book, sans le côté parfois superficiel de ce type d'ouvrage.

Retour au sommaire de Bibliothèque - Retour au sommaire du site