Turin 1978

Le marché italien en 1977, ce sont 1 221 321 immatriculations, dont près de la moitié (49 %)  pour Fiat. Renault arrive en deuxième position avec 97 000 voitures. Alfa Romeo est troisième (81000), Autobianchi sixième (55 000) et Lancia dixième (25000). Pour l'instant, les Japonais peinent à s'implanter, bloqués par la législation. Bien que la proportion de l'automobile dans les affaires de Fiat soit passée de 70 à 44 % en quelques années, cette dernière reste l'enfant chérie de la famille Agnelli. Un ambitieux plan d'investissement est annoncé pour permettre à Fiat de reprendre 60 % du marché italien et 6 % sur l'ensemble de l'Europe.

Cette année, Fiat interprète avec une certaine hardiesse et à sa façon le thème de la traction avant à moteur transversal et hayon arrière. C'est la première fois que ce constructeur conçoit une carrosserie avec hayon dès l'origine d'un projet. Issue du Centro Stile Fiat, la Ritmo surprend avec ses phares ronds et ses grands pare-chocs, de véritables boucliers. Les jantes et les poignées de porte sont aussi d'un dessin très particulier. La parenté technique bien réelle avec la 128 dont la production se poursuit n'est guère visible. Trois cylindrées sont proposées : 1100, 1300 et 1500 cm3, avec respectivement 60, 65 et 75 ch Din. La Ritmo abandonne la numérotation sans grande logique pour un nom de baptême. Au total, la gamme de ce modèle se composera de douze versions. Fiat prévoit de produire la Ritmo à la cadence de 2000 voitures par jour.


Fiat Ritmo

A côté de cette vedette trône sur le stand Fiat les 131 et 132 équipées d'un moteur diesel, une nouveauté technique pour le géant italien. Fiat arrive pourtant tard sur ce marché en pleine expansion, car au sein de la Sofim (Société Franco Italienne de Moteurs créée en 1970 en collaboration avec Saviem et Alfa Romeo), la mise au point de ces moteurs s'est révélée longue et complexe.

Aucune nouveauté significative n'est à signaler chez les autres grands constructeurs italiens. Lancia dont toutes les voitures exposées sont bleues propose une boîte automatique sur la Beta. Il présente par ailleurs un coupé Gamma 2 litres pour satisfaire aux normes fiscales italiennes qui favorisent ce type de véhicule. Alfa Romeo met en avant ses Alfasud et Giulietta bien connues, tandis qu'Autobianchi se manifeste avec son A112 rénovée l'année dernière.


Vue générale du Salon de Turin 1978

Turin reste parmi les derniers bastions, pour ne pas dire le dernier, de la recherche artistique pure en matière de carrosserie automobile. Même si quelques carrossiers ont atteint le stade industriel, il demeure plusieurs artisans pour qui le Salon de Turin constitue le but suprême de l'année.

Commençons notre visite avec les plus grands. La Bertone Sibilo (sifflement en italien) à mécanique Lancia Stratos est un coupé deux places ultra bas qui ressemble à un énorme bloc de cristal sombre taillé dans la masse. Il reprend un thème cher à son créateur, un vitrage fumé qui se fond intégralement avec la peau de la voiture de teinte foncée. Seul un dégradé de peinture marque la délimitation entre le métal et le plexiglas. Aucune aspérité, aucun joint ne vient troubler l'oeil. Les vitres descendantes sont remplacées par des hublots. Un seul balai d'essuie-glace se déplace de droite à gauche parallèlement au montant du pare-brise pour assurer la visibilité par temps de pluie.


Bertone Lancia Sibilo

Chez Pininfarina on expose une étude expérimentale visant à définir la forme aérodynamique idéale pour une voiture de cylindrée moyenne à 4/5 places. Celle-ci est réalisée sous l'égide du CNR, le Conseil National italien de Recherche. Cette maquette à l'échelle 1 arbore des lignes extrêmement fluides. Elles ont été pensées en fonction de la présence d'une mécanique réelle, placée à l'avant et dûment refroidie. Son coefficient de pénétration dans l'air est de 0,16. Partant de ce projet, on estime que s'il était matérialisé, le Cx passerait à 0,23, soit la moitié de la moyenne du Cx des voitures actuelles. De quoi générer une économie en carburant d'environ 15 %. Encore faut-il que le public accepte un dessin aussi extrême.


Pininfarina Studio CNR

L'étude Ecos est plus réaliste. C'est une voiture électrique de 18 ch étudiée en collaboration avec Fiat et avec l'appui du CNR, à partir d'éléments mécaniques du constructeur (direction, suspensions, freins). Son autonomie limitée à 60 km restreint son usage à un environnement urbain. Dans un faible volume qui privilégie la visibilité, et sous un aspect sympathique qui suit les tendances stylistiques du moment, l'Ecos dispose d'une habitabilité pour quatre adultes.


Pininfarina Ecos

La Lamborghini Faena a impressionné le public avec ses lignes étirées et son imposante surface vitrée arrière. Cette quatre portes a nécessité 12 000 heures de travail. Longue de 5,40 mètres avec un empattement allongé de 0,18 mètre, haute de 1,33 mètre, elle emprunte son châssis et sa mécanique à l'Espada. La Faena, un modèle unique, répond à la commande d'un concessionnaire Lamborghini pour un client suisse.


Frua Lamborghini Faena

Ital Design présente une nouvelle étude de taxi, la Mégagamma, qui comme son nom le laisse deviner, est basée sur une mécanique de Lancia Gamma. Par rapport à la berline italienne, la longueur hors-tout est réduite de 30 centimètres, tandis que la largeur et la hauteur gagnent quelques centimètres. Le moteur disparaît sous un court capot plongeant sans pour autant empiéter dans l'habitacle grâce au rehaussement du plancher. En plus de sa vocation de taxi, cette voiture à mi-chemin entre la berline et l'utilitaire pourrait bien constituer le véhicule idéal de demain, spacieux et compact, recherché par une certaine clientèle.


Ital Design Lancia  Megagamma

Toujours chez Ital Design, l'étude M8 s'apparente à une grande berline offrant un bon espace pour quatre personnes et leurs bagages, dont le profilage très poussé doit contribuer à une économie sensible de la consommation. Avec une longueur de 4,91 mètres et une hauteur de 1,26 mètre, celle qui n'est qu'une maquette en plâtre annonce un Cx très avantageux de 0,24.


Ital Design M8

Alejandro De Tomaso a cédé à Ford en janvier 1973 les dernières actions qu'il possédait chez Ghia. Depuis, les bases mécaniques de toutes les propositions de la carrosserie Ghia à Turin sont issues de chez Ford. Les trois créations présentées à Turin sous l'égide de  Filippo Sapino qui dirige le studio Ghia visent l'économie de carburant par l'aérodynamisme.


Ghia Microsport Ford Fiesta, Ghia Lucano Ford Escort et Ghia Action

En raccourcissant l'empattement et en diminuant le poids de 65 kg grâce à l'emploi d'aluminium pour le toit, les portes et le couvercle de coffre, Ghia a réalisé le coupé Microsport sur une base de Ford Fiesta. La proue allongée et profilée avec des phares placés derrière des coquilles en plastique contribue à un abaissement de la résistance à l'air. Le Cx passe de 0,42 sur la Fiesta de série à 0,38 sur le coupé Microsport.

La Lucano est également une voiture de sport, mais conçue à partir de la Ford Escort. Son style reste dans la continuité de celui de la Microsport, mais avec des volumes plus généreux. Le Cx est travaillé comme sur sa petite soeur. Ghia fait mention d'une attention toute particulière portée à la réduction des turbulences dans les passages de roues.


Ghia Lucano Ford Escort

Le coupé Action destiné à la recherche dans le domaine de la compétition est équipé d'un moteur central, un V8 Ford Cosworth 3 litres de Formule 1. Les objectifs de cette étude : résistance aérodynamique minimale, vitesse de pointe maximale, comportement routier optimal. Haute d'un mètre seulement, la carrosserie se caractérise par la présence d'un spoiler avant proéminent qui se prolonge sur les côtés pour former une jupe englobant les roues arrière.


Ghia Microsport et Ghia Action

Le carrossier Embo est en activité depuis 1970. L'un de ses plus fidèles clients est De Tomaso, pour qui il produit les carrosseries des Pantera, Deauville et Longchamp. C'est aussi un sous-traitant de Fissore et il a à ce titre fabriqué des carrosseries pour Monteverdi. Embo tente de se lancer sous sa propre marque en présentant le 4 x 4 Mega au style tranché, à carrosserie en plastique, réalisé sur une base Fiat Campagnola. Malgré sa longueur contenue à 3,10 mètres, il peut embarquer quatre personnes.


Embo Mega

Fondée en 1976 par Bernardo Fissore, le fils du carrossier bien connu, Rayton Fissore expose un coupé sur base Autobianchi dont les volumes arrière s'inspirent sans complexe des formes de la Porsche 928. La jeune entreprise fait connaître son ambition de produire la Gold Shadow à raison de vingt exemplaires par jour, et annonce même la couleur : quatre teintes avec la motorisation de base, et une teinte unique pour la version équipée du moteur de l'A 112 Abarth : le rouge.


Rayton Fissore Gold Shadow

Ce projet de véhicule de loisirs baptisé Every 4R a été conçu par Michelotti sur une base de Fiat 127, en partenariat avec le magazine automobile italien Quattroporte. Par l'ajout ou le retrait des portes latérales et/ou du panneau de toit, l'Every 4R peut se transformer selon les besoins du moment en véhicule de ville, de campagne ou de bord de mer.


Michelotti Every 4R

Sergio Coggiola après de multiples expériences professionnelles (Isotta Fraschini, Frua puis quinze années chez Ghia) fonde en 1966 sa propre entreprise. Il offre depuis ses services de prototypage, de conception et de style aux constructeurs automobiles. On lui doit de nombreuses réalisations sur base Volvo, Opel, Lancia, Alpine ... Il expose à Turin une simple maquette d'étude avec des formes en coins pour une voiture sportive à moteur arrière.


Coggiola

Moretti propose le Sporting 4 x 4 réalisé sur une base Fiat Campagnola. Le carrossier change de catégorie en délaissant les petites voitures de loisirs sur base Fiat 500 puis Fiat 127. Le Sporting se veut en effet plus haut de gamme avec un équipement et une finition adaptés. Il semble s'inspirer du Range Rover, tant dans le concept que dans les volumes. Ce véhicule offre huit places, deux fois trois de face, et une banquette arrière dos à la route. Son diesel 2,5 litres d'origine Fiat ne fait cependant pas le poids face au V8 britannique.


Moretti Sporting 4 x 4

Autre réalisation de Moretti, le break Alfa Romeo Giulietta s'adapte à merveille aux formes atypiques de la berline, pour laquelle ce dessin semble avoir été conçu dès l'origine. La longueur totale est inchangée.


Alfa Romeo Giulietta Folk par Moretti

Ferrucio Covini est présent avec le Soleado, un prototype de 4 x 4. Les pare-chocs, les panneaux de portes, les ailes avant et arrière sont symétriques et interchangeables. Cela contribue à simplifier les opérations de réparation. La carrosserie peut être réalisée en plastique ou en aluminium. Le Soleado est animé par un moteur diesel Indenor de 55 ch. 


Covini Soleado

Sommaire de la rubrique Salon - Retour au sommaire du site