Allard Safari


Allard Safari, source : http://www.classic-auctions.com

Sydney Allard, né en 1910, était depuis le début des années 30 à la tête d’une des plus grandes concessions Ford de Grande Bretagne. C’est donc tout naturellement avec un V8 Ford de 1934 monté sur un châssis de Bugatti Grand Prix modifié qu’il construisit sa première voiture en 1936, baptisée Allard Spécial. Il dessinait, fabriquait et pilotait ses propres engins, et fut l’un des premiers constructeurs à associer la puissance d'une voiture américaine à la carrosserie d'une européenne.

L'histoire de cette marque est largement développe sur ce site.


Allard Safari


Allard Safari, source : http://www.classic-auctions.com


Allard Safari, source : http://www.classiccarsforsale.co.uk

L'Allard Safari présenté en 1952 fut l'un des premiers breaks de chasse à vocation sportive. A sa manière, il assura une transition entre les woodies issus de l'avant guerre, puisque sa carrosserie était partiellement en bois, et les premiers breaks sportifs des années 50 dont il adoptait la silhouette générale.

Long (4,88 mètres), large (1,78 mètre), l'Allard Safari était capable d'emporter avec deux banquettes cinq passagers, ou avec trois banquettes jusqu'à huit adultes.  L'armature en bois constituait la structure de tout l'habitacle. Les moteurs, réputés fiables, étaient d'origine Ford (85 ch SAE), Mercury (110 ch) ou Cadillac (250). Dix breaks Safari furent fabriqués par Allard.


Allard Safari


Extrait du dossier de presse

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie