Peugeot

1. Peugeot 504 Riviera

Sur la base d'un châssis de coupé Peugeot 504, Pininfarina réalisa en un seul exemplaire ce break de luxe, et le présenta sur son stand au salon de Paris 1971. En ce début des années 70, le thème du break de chasse était couramment utilisé pour les voitures de rêves présentées lors des grandes expositions automobiles. De part l'élégance de l'auto, on peut regretter que Peugeot n'ai pas tenté l'aventure commerciale, comme le fit à l'époque Volvo avec sa P 1800 ES, et quatre ans plus tard Lancia avec sa HPE.

Extrait du magazine " l'Automobile " numéro 306 de novembre 1971, après la visite du Salon de Paris :

" La renommée de Pininfarina n'est plus à faire et il n'est pas nécessaire de présenter ce carrossier à nos lecteurs. Nous lui devons le dessin de la berline 504 et la réalisation du coupé et du cabriolet du même type. Continuant avec cette firme, sur son stand trônait un break, certes plus élégant que celui du modèle de série mais dont le prix de vente, si ce véhicule était vendu, serait sans doute très voisin de celui s'une magnifique voiture de sport. En fait, pour ce carrossier, ce break baptisé " Break Riviera " est un exercice de style. Cette étude tend à prouver qu'il est possible de réaliser un véhicule relativement spacieux sans nuire à l'esthétique. Reprenant la structure du coupé 504 et sa mécanique, Pininfarina a doté ce modèle d'une importante surface vitrée, et la carrosserie conserve la partie avant d'origine avec la calandre et ses 4 phares rectangulaires. L'intérieur est traité avec soin et la forme des sièges doit assurer un maximum de confort. Une banquette arrière rabattable permet d'augmenter la surface de chargement, tandis que les poignées intérieures sont encastrées dans le panneau de porte. Des jantes en alliage léger complètent l'équipement de ce véhicule que l'on verrait difficilement destiné à un usage utilitaire ". 

2. Peugeot 306 Hdi Break de chasse

Afin de relancer l'intérêt du public pour sa 306 vieillissante, Peugeot exposa au salon de Genève 1999 sa familiale compacte sous la forme d'un break de chasse du plus bel effet. Ce prototype se caractérisait par une caisse surbaissée et une couleur nacrée qui changeait selon l'environnement.


La Peugeot 306 Break de chasse bien esseulée dans son musée de Sochaux

3. Peugeot 407 Elixir

Le concept car Peugeot 407 Elixir fut présenté au salon de Francfort en septembre 2003. Ce break d'aspect sportif préfigurait les lignes de la 407, en particulier dans sa version cinq portes commercialisée à partir d'avril 2004. Ses lignes se caractérisaient par un important porte-à-faux avant et un arrière très volumineux. Le pare-brise particulièrement incliné donnait naissance à un pavillon de verre. A l'arrière, une lunette arrière ouvrante était implantée sur un volet de hayon relativement vertical. La 407 Elixir était prévue pour accueillir confortablement quatre personnes. Son moteur six cylindres Diesel HDi de 2700 cm3 développait plus de 200 ch. Ses dimensions : 4,73 mètres x 1,92 mètre x 1,40 mètre (hauteur).

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie