Saab

1. Saab 99 Combi Coupé

La Saab 99, modèle de catégorie moyenne, fut présentée à la presse en novembre 1967. Il s'agissait d'une berline cinq places dont la ligne, tout en étant absolument différente de celle de la 96, conservait le style typique de la marque, surtout comparé aux lignes droites caractéristiques des berlines européennes de l'époque. La gamme fut complétée en septembre 1973 par une version Combi Coupé bénéficiant d'un large hayon arrière. Ce design souleva un intérêt considérable, et constitua la marque distinctive des Saab durant de nombreuses années.


Saab 99 Combi Coupé

2. Projets des années 60

Avant la 99 Combi, Saab explora les voies du break deux portes doté d'un vaste hayon, comme en témoignent ces trois illustrations. La première et la deuxième, en couleurs, nous montrent un projet de " Combi Coupé " à partir des 95/96. La troisième n'est qu'un simple sketch sur la base de la future 99, imaginé en 1964 par Sixten Sason, le designer maison.


Source : The Saab Scania Story, published by Streiffert & Co


Source : http://www.blenheimgang.com


Source : Saab 99 and 900, The Complet Story, par Lance Cole

3. Concept car Saab 9X

Le concept car Saab 9X fut dévoilé au salon de Francfort 2001. Il s'agissait du premier concept car du constructeur suédois depuis la ESV 1 de 1985. La 9X fut conçue par l'équipe pilotée par le nouveau responsable du design depuis mai 2000,  Michael Mauer, et plus spécialement par le groupe du style avancé dirigé par Anthony Lo.

Ce véhicule " quadridimensionnel " associait quatre formes de carrosseries : le coupé, le roadster, le break sportif et le pick-up. C'était à la base une voiture de type 2 + 2. On obtenait un roadster grâce aux deux panneaux de toit en verre coulissants ou amovibles, un break sportif à l'aide des sièges repliables à plat et du hayon, ou un pick-up avec l'ouverture du plateau arrière et l'extension télescopique du plancher. Les concepteurs de la Saab 9X voulaient notamment démontrer que la façon traditionnelle de classer les types de carrosseries automobile était morte.

Lorsque que le conducteur décidait d'adopter le mode break, il disposait d'un espace de 95 cm si le dossier du siège arrière était abaissé, et de 190 cm si le siège passager avant était également plié. La partie vitrée du hayon pouvait descendre complètement dans la porte. A l'intérieur du coffre, quatre rails amovibles intégrés dans le plancher avec des points d'arrimage permettaient un bon maintient des bagages.

La 9X devait annoncer une offensive produit et marketing majeure du constructeur suédois, avec au moins une nouvelle voiture ou concept programmé jusqu'en 2007. Avec le recul du temps, on constate aujourd'hui que les idées de ce prototype innovant ne se re-trouvent pas vraiment dans la production en série. Saab a longtemps subit les difficultés financières de son illustre propriétaire, la General Motors. Cela aurait pourtant été le moment ou jamais pour Saab de rebondir et de profiter d'une image encore intacte et forte en proposant des modèles de niches inventifs. La 9X était la preuve que les idées ne manquent pas en Suède. La 95 de 2010 apportent enfin un nouveau souffle à un constructeur qui se mourrait.

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie