Robert Opron, l'Automobile et l'art,
du Quai de Javel à Billancourt


Descriptif

Robert Opron, l'Automobile et l'art, du Quai de Javel à Billancourt
par Peter I. Pijlman
février 2002

Editeur : Sagitta Productions, Rotterdam
Site web : http://www.sagitta-productions.com

328 pages
Format 305 x 305
En français
Couverture rigide, avec jaquette
Prix neuf :  95 euros + 10 euros de port depuis les Pays Bas
ISBN : 90-5179-018-X

Cote d'amour : 9/10
 

Le pitch

Robert Opron est considéré comme l’un des plus influents et populaires stylistes et dessinateurs d’automobiles. Il imagine, créé, dessine et donne forme à de merveilleuses petites voitures citadines, mais également à des voitures de tourisme pratiques et charmantes, des voitures de sport luxueuses et robustes et des engins agricoles maniables et élégants. Il dirigea même la création d’autobus (urbains) français très fonctionnels. Il crée des automobiles pour le Français moyen et pour les privilégiés, jeunes et moins jeunes, des voitures humoristiques, classiques, dynamiques et élégantes, simples et luxueuses. La création de véhicules est sa passion depuis déjà plus de cinquante ans.

Robert Opron est également un artiste et un architecte débordant de talent. Une telle combinaison de connaissances et d’aptitudes techniques, de curiosité artistique et de sensibilité esthétique en une seule personne est de nos jours rarissime. Ce Français intelligent, vif et plein d’humour, doté d'une grande expérience, est un professionnel que l’on écoute et respecte.

Robert Opron est un " autodidacte " au sens le plus littéral du terme, passant son temps à étudier les volumes, les lignes et les couleurs, réfléchir sur les formes futures qu’adoptera le transport, étudier l’art, la culture et la technique, donner et suivre des conférences, discuter avec des gens de son métier et des passionnés d’art et de culture, tester et s’exercer, parler avec les membres de son équipe, ainsi qu'avec des érudits ou avec les simples utilisateurs de " ses " produits.

D’anciens collègues ont exécuté ses projets et se sont épanouis sous sa direction énergique. Il regarde et réfléchit, parle et dessine, passionné, inflexible. Dans quel but ? Pour que ses créations, comme il l’a lui-même un jour déclaré, " apportent aux gens un peu plus de bonheur ". Le métier de styliste est difficile, aujourd’hui tout comme il y a cinquante ans. Mais, pour Robert Opron, c’est un métier extrêmement intrigant qu’il exerce, aujourd'hui encore, avec passion.

Robert Opron fait des déclarations d’une actualité surprenante sur le déplacement de l’homme à l’aide de véhicules. Comme l’a un jour dit un journaliste : " Ses considérations sont à mettre dans un cadre doré ". Il séduit le monde et le pousse à l’écouter et à agir à l’aide de métaphores souvent inattendues et de contradictions. Les journalistes sont élogieux et admiratifs, ses collègues … mais laissons-les s’exprimer eux-mêmes à ce sujet. De nombreux amateurs de ses " œuvres " les collectionnent et les chérissent déjà.

" Robert Opron, l’automobile et l’art " donne une vue d'ensemble de son œuvre considérable et de sa façon de travailler. La passionnante carrière d’Opron témoigne d’un esprit vivant et créatif, rythmée par des hauts et des bas comme souvent dans ce métier, mais avec une continuité surprenante et pétillante. " D’abord viennent les mots, puis seulement les dessins et les modèles ". Ce livre donne une impression parfaite de ces deux étapes. Il décrit pour la première fois avec tant de détails les idées du professionnel Opron et les circonstances dans lesquelles il travailla pour une série de constructeurs automobiles.

Le livre est destiné aux créateurs, stylistes, artistes et admirateurs de ses travaux pour Simca, Citroën, Renault/AMC, Fiat/Alfa Romeo et Ligier, montrant une partie importante de son œuvre et des collègues ayant travaillé sous sa direction. Il présente de façon schématique au grand public le métier de dessinateur d’automobiles. Les " ébauches " qui caractérisent les " compositions " de Robert Opron sont également présentées car ces premières expériences professionnelles ont eu une influence considérable sur son évolution en tant que créateur.

Il travailla en qualité d’architecte, de dessinateur technique et de styliste pour une raffinerie de sucre, pour l’industrie aéronautique et pour Arthur Martin (bureau de création de mobilier, d’éléments de salles de bains et d’appareils électroménagers). L’artiste Opron ayant largement puisé son inspiration dans l’art et la culture du monde, le livre expose également quelques-unes de ses œuvres artistiques libres. L’automobile et l’art sont ici plus proches que jamais.


L'auteur

Peter I. Pijlman, auteur de " Robert Opron, l’automobile et l’art ", a également écrit des livres pour adultes et pour enfants, et émis des recommandations stratégiques à la demande des responsables néerlandais de la politique locale et nationale en matière d’enseignement. Il a rédigé d'innombrables articles sur Robert Opron et ses oeuvres, mais c’est aux livres " La Diva " et " Sa Majesté ", également édités chez Sagitta Production, consacrés l'un et l'autre à la Citroën SM, qu’il doit sa notoriété dans ce domaine.
 

Plan du livre

Préface

1. Introduction à une composition encore inachevée
2. Compositeur et chef d'orchestre
3. La Sucrerie et Nord Aviation, l'ouverture
4. Simca, l'orphéon
5. Arthur Martin, l'intermezzo
6. Citroën, l'orchestre de chambre
7. Renault, l'orchestre symphonique
8. Fiat et Opron Consultants, l'orchestre philharmonique et les fugues
9. L'art des contrepoints

Coup d'oeil dans le rétroviseur
Récompenses
Bibliographie
Les voitures de Robert Opron
Justifications et remerciements
Liste d'illustrations
 

Les plus

Plan détaillé en début d'ouvrage
Ouvrage aéré dans sa mise en page
De nombreux documents inédits, photos, sketchs, croquis ... souvent fournis par R. Opron
Livre " artisanal " réalisé avec passion, après de nombreux entretiens avec R. Opron
Densité du texte, avec une traduction en français d'un bon niveau
Le contexte, l'environnement tiennent une place majeure
Livre d'histoire qui raconte aussi " la petite histoire "
Immersion dans le métier de styliste automobile et dans ses complexités
Exploration de la face cachée des employeurs d'Opron, en particulier Citroën et Renault
Opron nous parle beaucoup de Bertoni, c'est absolument passionnant
On rentre même dans l'intimité de Robert Opron, par le biais de photos de famille
Découverte de Robert Opron artiste, mais pas seulement de l'automobile


Quelques regrets ...

Alors que les grands éditeurs tendent à optimiser l'espace disponible pour réduire le coût du papier et celui du travail des imprimeurs, tout en proposant une qualité d'impression sans failles, Sagitta Productions, éditeur de taille plus modeste, propose un ouvrage à la pagination conséquente, de grand format, ce qui lui permet de positionner les photos dans de grands espaces à fond blanc de nature à les mettre en valeur. Mais cette initiative heureuse est partiellement gâchée par la médiocre qualité d'impression de ces photos. Cela tend à confirmer le caractère artisanal de cet ouvrage. Ni le prix de revient ni l'appât du gain  ne semblent avoir été ici des priorités, et cela confère au final un aspect sympathique à l'ensemble.

Certains thèmes sont illustrés avec des photos trop connues, sans effort apparent de l'auteur pour trouver des clichés plus attrayants. Souvent, les photos semblent un peu posées là par hasard, sans grande cohérence. En fait, en matière d'illustration, le meilleur côtoie le pire. Plus gênant, les légendes n'accompagnent pas les photos, et il faut aller les chercher sur neuf pages en fin d'ouvrage, sous la rubrique " liste d'illustrations ". C'est franchement peu pratique. Qui plus est, ces légendes sont très succinctes : il n'y a que le nom du modèle, sans autre forme de commentaire ou d'explication. Vraiment dommage.

A force de contextualiser le propos, l'auteur en oublie de décrire les voitures conçues par le styliste. Il n'y a pas ainsi vraiment de paragraphe pour chaque voiture dessinée par Robert Opron et ses équipes. Le lecteur qui s'intéresse à telle ou telle voiture n'a qu'une solution : glaner les informations disséminées au fil du propos.
 

A noter

J'avais repéré ce bouquin depuis quelques années sur le site de Sagitta productions, mais face à la relative complexité d'un achat à l'étranger et au prix de vente assez conséquent, j'avais renoncé à m'en porter acquéreur. Après avoir interrogé le libraire de la Librairie Passion Automobile à Paris, celui-ci m'indiqua avoir un temps proposé ce livre dans ses rayons, mais il ne l'avait plus en stock. C'est en soi assez logique pour cette publication datant de 2002.

Introuvable en occasion, je me suis donc décidé à le commander directement auprès de l'éditeur aux Pays Bas. Sur son site internet, sous la rubrique Shop, j'ai été invité à saisir mes coordonnées postales. Au moment de payer, je m'attendais à communiquer mes références de carte bancaire. Que nenni, l'éditeur m'indiqua un numéro de commande d'achat et ses coordonnées bancaires (IBAN, BIC) afin d'effectuer un virement.

Pas vraiment accoutumé à ce type de paiement, je lui ai demandé s'il possédait un compte paypal, moyen de paiement plus pratique à mon goût. Le contact chez l'éditeur, Roland, qui communique dans un français compréhensible, m'indiqua alors les coordonnées d'un compte de ce type. Le transfert de 105 euros fut réalisé en quelques secondes. Cinq jours plus tard, l'ouvrage de grand format m'était livré par le facteur, sous un emballage non pas rigide, mais suffisamment soigné pour protéger le livre. Sagitta Productions est une affaire sérieuse et fiable, et Roland un interlocuteur attentif à la satisfaction de ses clients.

Le dessin de la couverture est signé Valérie de Bresson-Opron, la fille de Robert Opron. Il représente par superposition deux demi-logos  des marques Citroën et Renault.  Ce livre est également disponible en néerlandais et en anglais.

Retour au sommaire de Bibliothèque - Retour au sommaire du site