Alpine GTA

Plusieurs bureaux de style furent mis en concurrence dès 1981 pour dessiner les contours de celle qui allait succéder à l'Alpine A 310. Il y avait le Centre Style Renault de Rueil Malmaison, le Berex (Bureau d'études et recherches exploratoires d'Alpine à  Dieppe), les designers d'American Motors aux Etats Unis, et enfin Heuliez.

 

C'est le projet de Heuliez qui fut retenu, ou plus exactement celui de Gérard Godfroy, alors employé chez Heuliez, connu pour avoir dessiné quelques années plus tard la  Venturi. le dessin se caractérisait par un important travail sur l'aérodynamique. Le Cx très bas de la GTA lui permettait en effet de dépasser les 250 km/h, avec une motorisation bien plus modeste que d'autres sportives contemporaines. La GTA rappelait dans l'esprit les lignes de l'A 310, mais revues aux goûts du moment. Le style intérieur demeura sous le contrôle de Renault.

Ce n'est pas la première fois que Heuliez travaillait avec Alpine. Les deux sociétés collaborèrent en effet lors de l'étude de l'Alpine A 310 Groupe III en 1977 et de la Renault 5 Turbo en 1978. Sur le plan industriel, les châssis étaient fabriqués à Cerizay à partir de 1985, première année de commercialisation de la GTA, à un rythme de trente par jour. Heuliez produisait aussi d'autres éléments en plastique pour la voiture (plancher, etc ..).

Extrait de Auto Hebdo numéro 455 du 24 janvier 1985 :

" Les Renault Alpine sont toujours construites selon le procédé cher à l'usine de Dieppe : carrosserie en polyester stratifié collée sur un châssis poutre. Ce dernier fabriqué par Heuliez est en tôle d'acier galvanisé. Plus complexe que l'ancien il reçoit deux protections latérales et est prévu pour accueillir les deux faux châssis avant et arrière également fournis par Heuliez. "


Maquettes à l'échelle 1 réalisées par Heuliez pour Renault

Retour au sommaire - Page suivante