Simca projet 937

Simca proposait à Heuliez de mener à bien l'étude d'un petit utilitaire à partir des éléments mécaniques des 1000 et 1100, dont l'une des particularités aurait été de posséder une unique grande porte latérale coulissante donnant accès à la fois au poste de conduite et à l'espace de chargement. Ce type de véhicule devait pouvoir répondre aux nombreuses contraintes des livraisons en ville. Un créneau de marché semblait libre un cran en dessous des Renault Estafette, Peugeot J7 et Citroën H.

Heuliez semblait être le partenaire idéal pour ce projet. En effet, le carrossier avait fait preuve tout au long des années  60 de son savoir faire sur les petites et moyennes séries pour Citroën et Berliet notamment. Cet utilitaire aurait apporté une charge de travail régulière pendant quelques années à Cerizay.

Mais le géant américain Chrysler, dont la part dans le capital de Simca ne cessait de croître depuis 1958, mit un veto sur le projet, alors même que les machines d'emboutissage étaient déjà au point. A titre de dédommagement, Heuliez se vit confier la fabrication des soubassements des Simca 1301 et 1501.

Gérard Quéveau pris l'initiative de marquer cette nouvelle collaboration par la présentation au Salon de Paris de 1968 d'un projet de coupé sur base Simca 1501.


Visiblement sur la même base Simca, un plateau nu


Ce véhicule unique demeure de nos jours dans les réserves de Heuliez à Cerizay (juin 2009)


La finition était on ne peut plus sommaire


Un rapport longueur / volume transportable imbattable


Ce véhicule a été mis en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial. Il s'agit d'une maquette sous la forme d'une coque métallique et de ses vitrages et phares. Un volant non fonctionnel est fixé au tableau de bord. Estimation : 6 000 à 12 000 euros.
Montant de l'enchère : 4 765 euros avec les frais.


Source : http://www.artcurial.com


Source : http://www.artcurial.com

Retour au sommaire - Page suivante