Simca 1501 Coupé

En 1968, Heuliez était chargé par Simca de l'emboutissage des soubassements des Simca 1301 et 1501. L'usine de Cerizay alimentait en flux tendus (déjà !) les chaînes de montage de Poissy, par lots de 48 ensembles. Environ 150 000 ensembles furent ainsi produits jusqu'en 1973.

C'est donc assez naturellement que le carrossier fut amené à exposer au salon de Paris de 1968 un coupé de type fastback sur la base d'une Simca 1501. La partie avant demeurait inchangée. Les portes avant furent allongées, tandis qu'une large vitre de custode faisait le lien avec un vaste hayon quasiment plat. Les minces feux arrière étaient empruntés à la Simca 1100 née quelques mois plus tôt.

Pierre Bercot, DG de Citroën, remarqua cette réalisation sur le stand Heuliez lors du salon de l'auto. C'est avec une carrosserie dans cet esprit qu'il projetait d'habiller la future M35. C'est ainsi qu'Heuliez se vit confier l'étude puis l'assemblage de la carrosserie du coupé Citroën à moteur rotatif.


Le large hayon relevable facilite le chargement des bagages. De plus, la banquette arrière est rabattable et offre ainsi une large surface disponible.


Simca 1501 Coupé (source Heuliez)

Pas vraiment de quoi inquiéter les designers italiens ! Cela aurait néanmoins pu constituer une alternative intéressante au coupé Peugeot 204. Simca préféra se concentrer sur le développement de son coupé 1200 et sur ses nouvelles relations avec Matra. Il faut souligner que cette version coupé arrivait aussi bien tard dans la carrière de modèle.


Le coupé 1501, au Salon de l'Automobile de 1968


Le coupé 1501, lors d'une escapade au salon Rétromobile 2004, sur le stand du Club Simca France


La prototype, avec à l'arrière sa plaque d'origine de 1968, conservé chez Heuliez


L'habitacle très " sixties " de la Simca de Heuliez, à l'ambiance sport avec son volant ajouré à 3 branches, son levier de vitesse au plancher, et une batterie de compteurs circulaires façon course.


Source, l'Automobile N° 270 de novembre 1968 - " Le tableau de bord, comprenant un ensemble très complet d'appareils de contrôle, est entièrement nouveau. On remarque l'apport d'une console munie d'un poste de radio. Le volant est celui de la 1501 S, les sièges sont ceux de la 1200 S ".


Ce véhicule a été mis en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial. Le compteur affichait 12054 kilomètres. Cette Simca unique était annoncée en bon état de conservation et révisée. L'avant est en tôle comme la voiture de série. Les ailes arrière, le hayon et le pavillon sont en stratifié verre-polyester. La peinture a été refaite il y a quelques temps. Estimation : 15 000 à 25 000 euros - Montant de l'enchère : 10 127 euros avec les frais.


Source : http://www.artcurial.com

Retour au sommaire - Page suivante