Simca 1100 Saharienne

Les visiteurs du salon de Paris en septembre 1968 eurent tout de même le plaisir d'admirer le prototype d'un cabriolet sur base Simca 1100. Plus qu'un vrai cabriolet, il était plus pertinent de parler d'un pick-up à quatre places sans capote, avec derrière la banquette arrière (surélevée pour profiter de la vue) un espace réservé aux bagages. Il s'agissait donc plus d'une voiture destinée à un usage local en bord de mer ou à la campagne, qu'une véritable routière. Pour la première fois, Heuliez avait accès à la section automobile du salon de l'Auto !


Extrait de l'Automobile, numéro 270, novembre 1968

Retour au sommaire - Page suivante