Tom Karen

Tom Karen - 1934 (?) - Naissance à Vienne, enfance en Tchécoslovaquie
Source : http://www.telegraph.co.uk


Années 40/50'

Enfant, Tom s'intéresse déjà aux voitures, aux avions et aux bateaux. A deux ans, il est déjà capable de reconnaître douze marques différentes d'automobiles. Ses parents fuient le régime nazi en 1939, vers la Belgique, la France, l'Espagne et le Portugal, pour finalement s'installer en Grande Bretagne en 1942. Tom y obtient un diplôme en aéronautique au Collège de Loughborough. Il débute sa carrière en tant qu'ingénieur chez Hunting Percival Aicraft, et travaille dans l'industrie aéronautique une dizaine d'années.

Deux trimestres de formation au sein de la Central School of Art and Design de Londres et quelques cours du soir qu'il finance lui-même lui permettent d'améliorer ses compétences en dessin industriel.

Ses premiers pas dans l'industrie automobile ont lieu chez Ford à Dagenham en 1955. A cette époque, il n'y a pas de formation spécifique au métier de designer automobile. Ford qui profite d'une situation économique prospère recrute tant des designers industriels que des stylistes à la sensibilité artistique plus développée. La filiale britannique du géant américain ne craint pas d'innover.

Puis Tom Karen fait un bref passage chez Ogle où il semble avoir laissé une bonne image, avant de rejoindre les fabricants d'électroménager Hotpoint puis Philips. Il crée chez ce dernier un studio de design pour les produits blancs.

Années 60'

David Ogle a créé son entreprise de design en 1954. En 1959, il diversifie ses activités vers le milieu automobile en concevant un petit coupé original et luxueusement aménagé sur base Riley 1.5. Cette voiture produite à huit exemplaires jusqu'en 1962 possède une carrosserie en fibre de verre. En janvier 1962, Ogle présente un autre coupé doté d'une mécanique Mini, la SX 1000. Faute de pouvoir s'approvisionner régulièrement auprès de la BMC qui refuse de vendre à Ogle des plates-formes neuves, ce sont les clients qui apportent eux-mêmes leur voiture pour la transformation ! Soixante six exemplaires de la SX 1000 voient le jour jusqu'en 1964.

David Ogle se tue en mai 1962 au volant de sa voiture. Tom Karen est rappelé par un des administrateurs d'Ogle pour prendre en main la destinée du studio de design. La priorité n'est plus alors à la production automobile, et Tom Karen oriente les activités vers le design, l'étude et la réalisation de prototypes, dans le transport bien sûr, mais aussi dans les applications domestiques et les équipements de bureau.

Tom Karen a une personnalité à l'opposé de celle de David Ogle. Ce dernier était assez exubérant, il croquait la vie à pleine dent, il nouait très facilement des relations. Karen a une approche plus posée. Après la mort de David Ogle, Tom Karen trouve sur place une équipe malgré tout motivée, capable de produire des travaux de qualité.  

Début 1962, un projet automobile est en cours, et l'une des priorités est de le mener à son terme. C'est ainsi qu'Ogle Design expose au London Motor Show d'octobre 1962 une nouvelle carrosserie baptisée Ogle SX 250, basée sur la peu gracieuse Daimler SP 250. Jaguar, propriétaire de Daimler depuis 1960, néglige cette proposition de style.

A la même époque, Ray Wiggins de chez Reliant cherche une voiture pour succéder à la Sabre, qui ne rencontre pas le succès escompté. Après quelques modifications de détail, la carrosserie dessinée chez Ogle est adaptée au châssis et à la mécanique Ford 6 cylindres de la Sabre. La version définitive de la Reliant Scimitar est dévoilée à Earls Court en 1964.


Ogle SX 250


Reliant Scimitar

Tom Karen supervise le dessin de la Reliant Scimitar GTE (Gran Touring Estate) présentée au London Motor Show de 1968. Cette variante reprend à son compte le thème du break sportif, déjà développé par Chevrolet sur la Nomad de 1954 et par Radford sur base Aston Martin DB5.


Reliant Scimitar GTE

Années 70'

Durant les années 70', Reliant et Ogle continuent d'entretenir d'excellentes relations d'affaires. Après la berline Regal sur laquelle il est intervenu durant la décennie précédente, on doit à Tom Karen et à ses équipes le dessin de la Robin de 1973.


Reliant Regal


Reliant Robin

Outre sa collaboration avec Reliant, Tom Karen nous gratifie de quelques automobiles étonnantes, comme la Bond Bug de 1970. Son histoire vous est racontée ici. A l'époque, Reliant vient de reprendre en main les destinées du petit constructeur Bond.


Bond Bug, 1970

L'Aston Martin V8 Sotheby Special présentée au Salon de Montréal en janvier 1972 est habillée d'une carrosserie en fibre de verre qui prend appui sur un châssis de DBS V8. Son financement a été assuré par une compagnie spécialisée dans le tabac, en vue d'animer ses ventes. L'idée qui a prévalu à la naissance de ce concept car a été de proposer une voiture plus légère et plus rapide que le modèle de série. Entre autres originalités, on note la présence d'un siège positionné à l'arrière de l'habitacle en position latérale. A l'arrière, le nombre de feux qui s'allument (il y en a 22) est proportionnel à la poussée exercée sur la pédale de frein. Deux exemplaires sont fabriqués, le second à la demande d'un particulier sensible aux charmes de l' auto.


Aston Martin V8 Sotheby Special, 1972, Salon de Birmingham

Autre création de Tom Karen, la Triplex 10-20 Glassback sur base Austin Princess est exposée à Birmingham en 1978. La ligne cunéiforme de la Princess est neutralisée et la voiture transformée en break. L'intérêt majeur de cette création réside dans le verre Hyvix dont la surface interne, recouverte d'un film transparent de composition métallique, peut faire office d'antenne radio et de dégivreur invisible.


Triplex 10-20 Glassback 1978

Tom Karen demeure à la tête d'Ogle design jusqu'en 1999, année de son départ à la retraite. Parmi ses autres créations en dehors de l'automobile, il convient de citer en 1970 le Chooper Raleigh et le jeu Marble Run, dont l'idée lui est venue alors qu'il regardait ses enfants jouer. On doit aussi à Ogle divers travaux durant les années 80' et 90' dans le domaine aéronautique. Ogle a par exemple entrepris l'aménagement intérieur du Jetstream, un avion régional de la British Aerospace, lancé en 1992. Il a aussi été consulté lors de l'étude de l'Airbus A380.

Le designer s'est toujours attaché à conserver des contacts étroits avec les écoles de design, et même à y prendre des responsabilités. Ogle existe toujours en 2015, sous le nom d'Ogle Noor.


Jeu Marble Run

Trombinoscope - Retour au sommaire du site