Aldo Brovarone



Aldo Brovarone - Italie - 1926 - Source : http://www.dinouk.com


Chez Pininfarina (en un seul mot depuis 1961), le talent des stylistes n'est que rarement mis en avant. Le prestige de la griffe maison passe avant le renom des individus. Pourtant, quelques personnalités ont apporté beaucoup à cette grande maison. Aldo Brovarone est de ceux là. Les lignes des voitures présentées ici lui sont communément attribuées.


1949

Débute sa carrière à Buenos Aires en Argentine en tant que graphiste dans une agence publicitaire, avant de rejoindre Piero Dusio, le père des Cisitalia, en temps que designer, au sein de AutoAr (Automotores Argentinos), une société créée par ce même Dusio.

1952

Appelé par Carlo Dusio, le fils de Piero, il intègre Cisitalia en Italie. Avant que l'usine ne ferme l'année suivante, il a le temps de concevoir la Volo Radente, sur base Fiat 1100.


Fiat 1100 Volo Radente - Source : http://save.image.com

1953

Piero Dusio dont les affaires ne tournent pas très fort le recommande à Pinin Farina. Il est engagé comme assistant, et travaille sous l'autorité de Francesco Salomone et Franco Martinengo.

1954

Pour cette Maserati A6GCS Berlinetta de 1954, Brovarone a exacerbé les proportions en dessinant un habitacle exigu et écrasé, des ailes musculeuses et une calandre ovale en figure de proue. Il s'agit de sa première création significative pour Pinin Farina. Sur les quatre exemplaires fabriqués, deux subiront des transformations ultérieures pour rendre l'auto plus utilisable au quotidien.


Maserati A6GCS Berlinetta Pininfarina, 1954

Sur commande de l'actrice suédoise Ingrid Bergman, Pinin Farina construit à partir d'un dessin d'Aldo Borvarone ce coupé Ferrari 375 MM Berlinetta Aerodinamica Speciale exposé au Salon de Paris en 1954. Le style de l'auto se caractérise par une partie arrière dotée d'une lunette enchâssée, et par un dessin des ailes surmontées de fines arêtes.


Ferrari 375 MM Berlinetta Aerodinamica Speciale, 1954

1955

Cette Ferrari 375 America Coupé Special a été construite spécialement pour Giovanni Agnelli. Elle se singularise par une calandre verticale, et un arrière effilé rappelant la  Ferrari 375 MM conçue pour Ingrid Bergman.


Ferrari 375 America Coupé Special , 1955

1956

L'Alfa Romeo 6C 3500 coupé Super Flow, un prototype de salon exposé à Turin, propose des formes lenticulaires qui annoncent avec une décennie d'avance le style du spider Duetto de série, y compris la gorge typique sur les flancs. Les dérives caudales passeront par contre de mode. La Super Flow II du Salon de Paris propose un nouveau dessin de l'avant sur lequel l'idée d'une section lenticulaire est encore plus poussée. Les dérives caudales présentent une inclinaison plus marquée.


Alfa Romeo 6C 3500 coupé Super Flow II

1960

Après plusieurs années de travail comme simple styliste, Brovarone joue un rôle de premier plan dans la conception de la Ferrari Superamerica Superfast II. Celle ci est exposée en novembre 1960 au Salon de Turin sur le stand Pinin farina. Le style de ce prototype présente des points communs avec le profil d'une aile d'avion (l'aviation est l'autre passion d'Aldo Brovarone). A l'avant, les phares disposés sous un volet disparaissent totalement. A l'arrière, le raccordement des courbes s'avère particulièrement harmonieux.


Ferrari Superamerica Superfast II, 1960

1961

La Ferrari 400 Superamerica Arodinamico exposée à Genève en 1961 dérive étroitement du prototype Superfast II. Le capot reçoit une large prise d'air. Des déflecteurs ont été ajoutés au niveau des portes. Les flasques qui masquaient les roues arrière ont disparu.


Ferrari 400 Superamerica Arodinamico, 1961

1965

La Dino Berlinetta Speciale est présentée sur le stand Pininfarina du Salon de Paris en 1965. Les phares avant sont protégés sous un vitrage sur toute la largeur. La lunette arrière est cernée par des arêtes saillantes. Les flancs présentent de longues écopes. Ce modèle unique a inspiré la génération des Dino 206 et 246.


Dino Berlinette Speciale, 1965


Dino 206 GT, 1967

Les formes arrondies ont toujours intéressé les stylistes en raison de leur évidente efficacité aérodynamique. L'Alfa Romeo Giulia 1600 Sport exposée à Turin en 1965 s'inscrivait parfaitement dans le courant bio design développé plus tard par des designers comme Luigi Colani, qui n'aurait sans doute pas renié cette création.


Alfa Romeo Giulia 1600 Sport, 1965

1967

Depuis la 250 GT 2 + 2 lancée en 1960, la formule du coupé quatre places est devenue l'une des spécialités de Maranello, jusqu'à atteindre avec les coupés 250 et 330 2 + 2 plus de 50 % de la production. A partir de 1967, la 365 GT 2 + 2 va perpétuer ce succès. Pour habiller ce place roulant, Brovarone a produit un dessin plus agressif qui tranche nettement sur ceux des précédents coupés 2 + 2. On retrouve sur la 365 GT +  2 la silhouette des Superfast, avec un museau pointu et un arrière assez effilé. On peut regretter un certain manque d'harmonie entre les galbes de l'avant et les angles vifs de l'arrière.


Ferrari 365 GT 2 + 2

1968

A l'aube des années 60, Pininfarina, exerce encore une influence majeure au sein de la direction Peugeot. Paul Bouvot, directeur du style, doit composer avec cette situation. Contrairement à ce qui avait été fait sur la 404 (un style vu chez Lancia, Fiat et BMC), Maurice Jordan impose à Pininfarina de concevoir un dessin totalement inédit pour la future grande berline sochalienne. Les stylistes français de Peugeot sont mis en concurrence. Le dessin retenu par le staff de Peugeot sera celui de Brovarone et de son équipe, à l'exception des fameux feux trapézoïdaux à l'avant et des feux arrière rectangulaires, dessinés par Paul Bouvot et les siens.


La malle arrière à la ligne cassée a été imaginée par l'équipe d'Aldo Brovarone

1975

La ligne de ce concept car basé sur l'Alfetta GT est déterminée par l'arceau de sécurité qui se prolonge tout au long des flancs jusqu'à l'avant de la voiture. On remarque les pare-chocs rétractables, qui répondaient alors aux nouvelles normes de sécurité américaines.


Pininfarina Eagle, 1975

1976

Le coupé Gamma n'est à l'origine qu'un concept car né à l'initiative de Pininfarina, et dessiné par Aldo Brovarone. Seule la berline, dont les lignes sont totalement différentes, devait être commercialisée. L'accueil du public fut tel que Lancia donna son accord pour la production du coupé. Bien que non ostentatoire, voir carrément simpliste, ces lignes intriguent, et dégagent un charme bien particulier, emprunt d'une certaine fragilité.


Lancia Gamma Coupé, 1977

1988

Départ à la retraite. A partir de cette époque, il exerce ses talents d'illustrateur, en créant notamment des cartes postales représentant des avions ou des voitures anciennes.


Cartes postales signées Brovarone

1998

Aldo Brovarone sort ponctuellement de sa retraite pour répondre à des demandes de consultation de son ami Alfredo Stola, qui oeuvre sous son propre nom jusqu'en 2005, puis sous la raison sociale StudioTorino à partir de cette date. Il agit en tant que consultant, et prétend considérer cette activité comme un passe temps.


Stola Abarth Monotipo, un hommage daté de 1998 au sorcier italien, mécanique Delta Integrale


Stola GTS, sur base Porsche Boxster, 2003


StudioTorino RK Coupé, 2007


Vous souhaitez corriger ou enrichir les informations de cette page : marioboano@gmail.com

Trombinoscope - Retour au sommaire du site