Autobianchi Bianchina

Les origines de la firme Bianchi remontent à 1885. A ses débuts, cette entreprise fondée par Edoardo Bianchi (1865-1946) était spécialisée dans la production de cycles et motocycles. Sa première automobile à quatre roues fut dévoilée en 1899. Bianchi traversait ainsi les années en commercialisant des voitures d'usage quotidien, pas vraiment sportives, mais d'une fiabilité appréciée par la clientèle. 

En 1939, Bianchi, réquisitionné pour l'effort de guerre, dut répondre aux commandes gouvernementales de camions, cycles et motocycles, et de groupes électrogènes. La production automobile fut suspendue. Les années qui suivirent le conflit mondial furent difficiles pour la firme italienne, touchée par les destructions et la pénurie de matières premières. Giuseppe Bianchi, le fils d'Edoardo, parvint tout de même à maintenir l'entreprise à flot grâce à son département cycles et motocycles. 

La marque Autobianchi fut créée le 11 janvier 1955. Elle était le fruit de l'association de Bianchi, de Fiat et du fabriquant de pneumatiques Pirelli. Pour Fiat, l'objectif de cette nouvelle marque était de proposer des versions plus luxueuses que ses propres modèles, tandis que pour Pirelli, il s'agissait de trouver un nouveau débouché pour la fourniture de pneumatiques.


Autobianchi Bianchina

La Bianchina  fut présentée au salon de Turin en 1957. Elle utilisait la mécanique de la Fiat 500, montée à l'arrière. Le dessin de sa carrosserie à deux places était l'oeuvre de Fabio Luigi Rapi. Sa commercialisation débutait effectivement en 1958, année ou Bianchi démissionnait de ses fonctions de président de la société et cédait ses parts à ses deux partenaires. Alors que la Fiat 500 adoptait un design tout en rondeur, la Bianchina prétendait à plus d'élégance avec ses lignes tendues. Les phares pointaient au bout des ailes avant. De petits ailerons arrière supportaient les feux. La Bianchina était une vraie voiture "riche", à trois volumes.


Autobianchi Bianchina break

La gamme fut complétée en 1960 avec un break, puis avec un cabriolet baptisé Eden Roc en France. Jusqu'en 1964, toute la production d'Autobianchi était constituée de variantes de la Bianchina.


Autobianchi Bianchina cabriolet

La Bianchina Quattro Posti, une petite berline deux portes à quatre places (contre deux pour la précédente Bianchina), fut proposée à partir de 1962. En France, elle adoptait le nom de Lutèce. Elle se caractérisait par un pavillon assez haut et une lunette arrière quasiment verticale.


Autobianchi Bianchina Quattro Posti

L'offre d'Autobianchi fut complétée à partir de 1964 avec la Primula. A partir du Salon de Turin de  1969, la petite Bianchina cédait sa place à la nouvelle A 112. Entre temps, Fiat devenait l'unique propriétaire d'Autobianchi en 1967.

Quesako - Sommaire