Alfa Romeo

La première traction avant " populaire " d'Alfa Romeo fut déclinée dans cette peu courante (du moins sur les routes françaises) version Giardinetta, présentée en avril 1975.

L'Alfasud, apparue en novembre 1971 sous la forme d'une berline compacte, était appréciée pour sa vivacité, en particulier dans sa version Ti. Sa carrosserie, qui ne manquait pas d'élégance, avait été dessinée par Giugiaro. En ajoutant un break à son offre, Alfa Romeo visait le marché des petites berlines à hayon sur lequel la marque était absence. A l'époque, les Renault 5 et VW Golf faisaient un carton.

A ses débuts, la Giardinetta fut dotée d'un 1186 cm3 de 63 ch. En 1978, un nouveau 1351 cm3 permettait de s'offrir quelques sensations avec 70 ch Din. En 1981, l'Alfasud deux portes bénéficiait enfin d'un hayon. Il en était de même pour la version quatre portes à partir de juin 1982. Cette nouvelle concurrence interne sonnait le glas pour la Giardinetta, qui tirait sa révérence en 1983.


Un plancher façon bois, digne du prestige d'une marque comme Alfa Romeo


La dénomination Giardinetta fut reprise sur le break cinq portes Alfa Romeo 33, dessiné par Pininfarina. Le carrossier italien avait su apporter à cette version l'élégance qui faisait défaut à la berline. La 33 Giardinetta était disponible soit en traction avant, soit en 4 x 4.


Ce break de chasse est une photo trucage réalisée grâce à un logiciel type Photoshop que le magazine allemand Motor Klassik avait publié pour un numéro d'avril. Joli poisson ! 

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie