Volvo 480 ES, 3CC, SCC, C30

1. Volvo 480 ES

Après la disparition de la 1800 ES, Volvo se cantonna à des produits sobres, carrés, voir guindés. En 1986, un nouveau vent de folie se mit à souffler dans la branche néerlandaise de Volvo, née en 1972 de l'association avec Daf. Sans pouvoir prétendre à la vocation de véritable break de chasse de son illustre aînée, notamment pour ce qui concerne le volume de chargement, la 480 ES ressuscitait néanmoins l'esprit de la 1800 ES, avec ses lignes très travaillées et son vaste hayon arrière. 76 375 exemplaires de la 480 ES furent produits de 1986 à 1995, 8311 ont fait le bonheur d'amateurs français. 


Volvo 480 ES

Les premières ES commercialisées en 1986 bénéficient du 1721 cm3 Renault de 109 ch. Sa déclinaison Turbo de 120 ch n'apparaît qu'en 1988. Calme plat jusqu'en 1992, avec l'arrivée de la basique finition S et de la série Two Tone (bicolore). Le 1,7 litre atmosphérique cède sa place en 1993 à un 2 litre de 110 ch. Le moteur suralimenté hérite, comme le nouveau venu, d'un catalyseur. La même année, la marque lance la série Toscane, suivie un an plus tard de la Coté Sud, tout aussi équipée , richesse qui caractérise également la GT commercialisée pour le dernier millésime en 1995. (Source : Youngtimers N°36, octobre 2013).


Volvo 480 ES


Profil de break sportif et lignes particulièrement travaillées caractérisent les 480 ES et 1800 ES

2. Volvo SCC

La Volvo SCC, pour Safety Concept Car, présentée en 2001, conduisait Volvo à tester certaines solutions nouvelles touchant à la sécurité de conduite : ergonomie optimisée, visibilité accrue, ceinture de sécurité à 4 points, pneus Michelin permettant de conserver la maîtrise du véhicule en cas de chute de pression, etc ... La SCC était déjà très proche esthétiquement de la C 30, qui ne fut pourtant présentée que cinq ans plus tard.


Volvo SCC


Volvo SCC

3. Volvo 3CC

La Volvo 3CC, dévoilée en 2004, était un projet de voiture électrique capable d'atteindre 135 km/h, avec une autonomie  pouvant aller jusqu'à 300 km. Son développement était l'oeuvre du centre de style Volvo installé en Californie. Elle se caractérisait par sa carrosserie pouvant évoquer de profil un petit break sportif. Mais avec ses trois places dont une à l'arrière et son coffre restreint, toute assimilation à un break de chasse s'arrêtait là !


Volvo 3CC


Volvo 3CC

4.Volvo C30


Volvo C30

Onze ans après que la 480 ES ait disparu de la scène, Volvo faisait son retour sur le segment des compactes trois portes haut de gamme avec la C 30. La C 30 Design Concept, qui préfigurait la version définitive, fut présentée au salon de Détroit en janvier 2006. Le modèle de série était exposé en septembre au Mondial de Paris, puis commercialisé début 2007. Avec ce modèle, Volvo visait principalement une cible de jeunes célibataires ou de jeunes couples urbains sans enfant, mais aussi de seniors dont les enfants on " quitté le nid ". Il ne s'agissait en aucun cas d'une familiale ! Cette nouvelle venue se positionnait en effet clairement face aux Mercedes Coupé Sport Classe C, Audi A3, BMW Série 1 ou Alfa Romeo 147.


Volvo C30

Volvo, propriété de Ford, avait désormais pour ambition de devenir la marque " premium " du groupe, à l'image d'Audi pour VAG ou Lexus pour Toyota. Avec l'appui de la C 30, vendue relativement chère, mais au final assez peu coûteuse à produire, l'objectif que s'assignait le constructeur suédois était d'atteindre un volume de production annuel de 600 000 voitures, et d'assurer la rentabilité de la marque. La C 30 empruntait aux autres modèles du groupe de nombreux composants déjà existants (et donc partiellement amortis), notamment à la grande soeur la berline S40. Les mécaniques disponibles allaient du sage 1,6 litres de 100 ch au puissant " T5 " de 230 ch.


Volvo C30

Le design de la C30 se caractérisait par son aspect musclé, avec de larges épaules. De la Volvo SCC  de 2001, on reconnaissait les feux arrière ainsi que l'original hayon vitré. C'est d'ailleurs ce détail de style qui rappellait la mythique 1800 ES des années 70. La C30 n'était pas pour autant un véritable break de chasse, mais plutôt une version revue et actualisée de la 480.


Volvo C30


Notez la similitude entre le hayon de la C 30 et de la 1800 ES.

Volvo espérait vendre 65 000 exemplaires de la C 30 par an, dont 75 % sur les marchés européens. Elle était produite à Gand en Belgique. Il s'agissait pour son constructeur d'un véhicule de conquête, puisque son intention était qu'au moins trois C 30 sur quatre séduisent des clients qui ne possèdaient pas encore une Volvo. Sa diffusion cessa en 2013.


Volvo C30

Retour au sommaire de Shooting Brakes, Break de Chasse & Cie