Les pires voitures au monde


Descriptif

Les pires voitures au monde, des échecs des précurseurs aux fiascos les plus coûteux
par Craig Cheetham
2008

Editeur : Gremese
Site web : http://www.libreriagremese.it

328 pages
Format 167 x 125
En français
Couverture rigide, avec jaquette
Prix neuf : 15 euros
ISBN : 9788873016656

Cote d'amour : 6/10
 

Le pitch

En 4ème de couverture

Un panorama des 150 pires voitures jamais sorties des chaînes de montage : de l'AMC Gremlin, affreusement mal construite, à la Bricklin SV-1, véritable désastre financier. Pour chaque véhicule, un bref compte rendu sur sa conception, sa production, sa mise en vente et sur les raisons de son échec. Des illustrations commentées qui, sur chaque fiche, soulignent les principaux défauts et points faibles du modèle en question.

Sur la jaquette

L'histoire de l'automobile est jalonnée d'échecs épiques des voitures qui auraient pu être exceptionnelles si elles avaient vu le jour dans des circonstances différentes. Mais il y a aussi celles qui n'auraient pas dû dépasser le stade du prototype mais qui furent quand même poussées à la production par des commissions chargées de réduire les coûts et d'obtenir de rapides bénéfices.

Les automobiles examinées dans ce volume proviennent du monde entier. Parmi les créations américaines se trouvent la dangereuse Ford Pinto, la controversée Chevrolet Corvair et la ridicule AMC Pacer, qui se voulait une voiture compacte mais qui était en fart aussi énorme que les célèbres productions de Détroit des années 50. Au rang des Britanniques, on retrouve de nombreux modèles de British Leyland, de l'horrible Austin Allegro à l'affreuse Marcos Mantis. Pour ce qui est de la production européenne, on évoquera des Fiat (construites par des robots peu doués pour les soudages), des concepts insensés (tels que l'Amphicar, une voiture amphibie qui avait en réalité tendance à rouiller) et des voitures de luxe terriblement insipides telles que la Peugeot 604, qui tenta de se mesurer à Mercedes-Benz mais qui connut une cuisante défaite. On verra même des Japonaises, comme la Datsun Sunny qui battit des records de ventes, mais qui fut célèbre pour l'usure rapide de sa carrosserie.

Voici donc les pires voitures au monde jamais conçues, célébrées dans toute la gloire de leurs défauts, qu'on les aime ou qu'on adore les détester.
 

L'auteur

Craig Cheetham est un grand spécialiste de l'automobile. Journaliste et écrivain, il a contribué à de nombreux ouvrages, dont The Encyclopedia of Classic Cars, Hot Rods & Custom Cars et American Cars. Il travaille pour le magazine britannique Auto Express, pour lequel il rédige des articles au sujet de voitures récentes et anciennes.
 

Plan du livre

Introduction
Les défauts de fabrication
Des projets automobiles désastreux
Les échecs financiers
Les marques détournées
Les ratés de l'automobile
Index
 

Les plus

Livre à petit prix, donc au final d'un rapport qualité / prix acceptable
Originalité du sujet traité
 

Quelques regrets ...

Des commentaires manquant vraiment de consistance et de fondement, trop souvent gratuits ou d'une extrême banalité. Ressemble trop à un livre " alimentaire " sous forme de compilation, rédigé en quelques séquences de travail. Un commentaire est récurrent sur quasiment toutes les automobiles présentées : elles rouillent ! Mais est-ce vraiment une information ?  La syntaxe est parfois un peu laborieuse. La fiche technique  de chaque automobile est si succincte que l'auteur aurait pu s'en passer.

L'idée est intéressante. Le sujet aurait mérité d'être plus développé. Ce n'est pas en environ 150 mots pour chaque automobile que l'on parvient à une étude argumentée.
 

A noter

Il s'agit d'une traduction du livre " The World's Worst Cars " publié en 2002 par Meteors Books.

Chaque voiture est présentée sur une double page :
Page de gauche : une photo, un texte de commentaire, une fiche technique.
Page de droite : une photo détourée agrémentée de 3 à 4 courts commentaires sur tel ou tel aspect de la voiture.

Evidemment, les choix de l'auteur sont totalement subjectifs et forcément discutables. Certains considéreront l'AMC Pacer, la Cadillac Séville (1979), la Chrysler Airflow, la Jaguar XJ 40, la Lamborghini Espada, la Mini Clubman ... comme des réussites exceptionnelles, tandis que l'auteur les classe dans les projets automobiles désastreux. A contrario, l'auteur et la majorité des lecteurs s'accorderont à classer l'Austin 3-litres, la Ford Mustang II, la Ford Scorpio II, la Pontiac Aztec ... dans cette catégorie.

L'auteur classe les voitures dans cinq familles (depuis les défauts de fabrication jusqu'aux ratés de l'automobile). La pertinence du classement de tel ou tel modèle dans telle ou telle catégorie ne paraît pas toujours évidente, tant certaines voitures pourraient rentrer dans plusieurs catégories à la fois. 

Dans le même registre, sur ce site :  http://leroux.andre.free.fr/controverse.htm

Retour au sommaire de Bibliothèque - Retour au sommaire du site