Propositions de styles


1973 : Citroën GS Buggy


Sur une base de Citroën GS, Yves Dubernard imagina un buggy modernisé en 1973. Ce véhicule ludique se caractérisait par des portes partiellement escamotables et des arches de roues en relief.


15 ans plus tard, BWW proposait sa Z1 avec ses portes escamotables

Ces deux dessins proposaient des évolutions possibles de l'idée de base. Sur le premier, on remarquait la peinture deux tons, tandis que sur le second on notait un arrière redessiné de manière plus légère, et d'impressionnantes sorties d'échappement.


1973 : Peugeot Safari


Cette Safari sur base Peugeot 104 était une suggestion pour un véhicule de loisirs à l'attention du constructeur sochalien.


1974 : Chrysler 160/180 Break


La Chrysler 160 / 180 n'était pas une inconnue à Cerizay. En effet, à partir de 1974, les plates-formes de cette concurrente des Peugeot 504, Renault 16 et Citroën DS y étaient produites. Afin de relancer les ventes de la grande berline Chrysler qui ne décollaient pas, Heuliez proposait en 1974 au nouveau propriétaire de Poissy une évolution assez réussie sous la forme d'un break. Celui ci aurait pu succéder au break 1301 en fin de carrière chez Simca.


1975 : Simca Fourgon


Cette étude de fourgon date de 1975. Elle reprenait des éléments des 1307 et 1308. Cet utilitaire, si il avait vu le jour, aurait donné un sacré coup de vieux aux Peugeot J7 et autres Estafette Renault.


1976 : Renault 30 Coupé


Ce projet sans suite commerciale d'un coupé Renault 30 TS fut étudié en 1976. La dernière illustration présente la réalisation d'une maquette au 1/5 en clay de cette voiture.

Heuliez travailla au restyling de la Renault 30. Ainsi retouchée, elle prenait des airs de VW Passat.

Les stylistes de Cerizay imaginèrent aussi quelques dérivés " limousine " de la grande berline Renault.


Documents reproduits avec l'aimable autorisation de Dominique Pagneux


1977 : Simca 1308 GT Break


Cette étude d'un break Simca 1308 GT date de 1977. L'usine Simca de Poissy était alors en pleine tourmente et s'apprêtait à changer de propriétaire. Le nouveau maître des lieux, Peugeot, lui préféra sans doute son futur break 305.


1980 : Peugeot 104 Coupé habillé par Louis Vuitton


En partenariat avec Louis Vuitton, la célèbre société française de maroquinerie de luxe, Heuliez réalisa un unique exemplaire d'un Coupé Peugeot 104 .


Ford


Ford fut un client assidu si l'on en juge par les multiples propositions de style à destination de ce constructeur.


Reproduction avec l'aimable autorisation de Dominique Pagneux.


Autres études de style


Les trois dessins ci-dessous sont des exemples qui illustrent tout le talent des équipes de style de Heuliez durant les années 70 et au début des années 80. A tous les instants, le styliste doit tenir compte de l'implantation de la mécanique et de son encombrement. L'étape suivante, si le projet passe ce premier stade, est la réalisation d'une maquette, voir d'un prototype roulant. Mais nous sommes encore bien loin de l'industrialisation, dernière étape majeure avant une production en série.

Les équipes de designers de chez Heuliez, pluridisciplinaires, pouvaient aussi s'intéresser aux poids lourds, aux véhicules de secours ou de transport en commun, etc ...


Cela ne vous rappelle t'il pas le camion Tonka de votre enfance !


Projet pour un autobus de grand tourisme, 1972


Etude de style pour un véhicule destiné au Service d'Aide Médicale Urgente


Initié durant les années 70, le projet de Tramway à Nantes (ville voisine de 90 km de Cerizay) fut concrétisé par une mise en service de la première ligne en décembre 1984. Heuliez eu l'occasion de mener une réflexion sur le sujet en 1979 et 1980.


Le bus de l'An 2000 (notez le néon 2000 sur l'immeuble) dessiné durant les années 70


L'autobus urbain imaginé par les stylistes de Cerizay, dans le cadre d'un concours organisé en 1976 par le Secrétariat d'Etat aux Transports. Il s'agissait de définir ce qu'allait être l'autobus des années 80. Heuliez remporta en mars 1977 ce concours, face à des industriels mieux armés que lui.


Cette Gouache d'un break fut mise en vente à Cerizay le 7 octobre 2012. Durant cette vente mémorable, l'étude Ruellan proposa pas moins de 260 lots d'automobilia liés à l'histoire d'Heuliez. Reproduction avec l'aimable autorisation de Dominique Pagneux.


Ces deux gouaches proposées à la vente du 7 octobre 2012 représentaient un " coupé sport ", sans identification de marque. Reproduction avec l'aimable autorisation de Dominique Pagneux.


Autres bidules !



Ce torpédo Citroën 2 CV fit l'objet d'une étude chez Heuliez

Retour au sommaire - Page suivante