VW Porsche Murène

Une carrosserie spéciale sur base VW Porsche était exposée au Salon de Paris en octobre 1970 sur le stand Heuliez. Jacques Cooper était l'auteur de son dessin.

Jacques Cooper est né en 1931 d'une famille anglaise installée en France. Formé à la célèbre école Boulle, il eut la chance de travailler à partir de 1953 à Paris pour la Compagnie Américaine d'Esthétique Industrielle, ouverte récemment par Raymond Loewy. Il y opéra au design de meubles, d'hélicoptères, de tracteurs agricoles ... Il fut embauché chez Renault en 1957, et oeuvra sur les projets de la 4L, de la R8, de l'Estafette et de divers véhicules utilitaires.

En 1960, Jacques Cooper rejoignait la division électroménager de la General Motors. Au programme, création de lignes pour des réfrigérateurs, cuisinières, etc ...

En 1966, avec le désir de renouer avec le milieu automobile, il était recruté chez Brissonneau & Lotz. Cette entreprise fabriquait alors de petites séries de carrosseries automobiles pour de grandes marques européennes, ainsi que du matériel ferroviaire : rames pour passagers et carrosseries de locomotive. Il y travailla avec Paul Bracq, autre styliste français de réputation (Mercedes, Peugeot ...).

Après divers projets sur châssis Opel et BMW non menés à leur terme, il fut demandé à Jacques Cooper d'étudier un prototype de coupé sur base Porsche 914. A cet usage, le carrossier avait fait l'acquisition d'un voiture de série.

Mais la période était trouble chez Brissonneau & Lotz. Chausson, déjà sous le contrôle de Renault et de Peugeot, était sur le point de prendre en main les destinées du carrossier de Creil. Il n'était alors plus question de travailler sur un tel programme basé sur une voiture étrangère.

Jacques Cooper contactait Heuliez qui se montrait intéressé par la poursuite du projet. Tout en restant salarié de Brissonneau & Lotz, Cooper collaborait dès lors avec le bureau d'études de chez Heuliez.


Extrait du livret d'immatriculation du châssis 1300005, établi le 12 janvier 1970


Extrait du certificat des douanes pour servir à l'immatriculation, daté du 2 septembre 1971


Le certificat de vente établi le 10 septembre 1971 entre Brissonneau & Lotz et la société Heuliez

La voiture fut donc construite à Cerizay, et exposée au Salon de Paris en 1970. C'est chez Heuliez qu'elle prenait le nom de Murène.

Extrait de l'Auto Journal numéro 18 de septembre 1970 :

" Un carrossier français présente au Salon une nouveauté fort intéressante. Heuliez, installé dans les Deux-Sèvres, exerce surtout son activité dans le domaine de l'utilitaire ; il a notamment pour clients Simca et Citroën. Il se tourne aujourd'hui vers l'automobile en lançant une VW Porsche 914-6, création originale due au stylite Jacques Cooper. Si l'habitabilité se trouve conservée, l'accessibilité du moteur est améliorée ; quand à la silhouette, elle gagne à la fois en aérodynamique et en élégance ; les phares demeurent escamotables. Si ce modèle est bien accueilli, d'autres suivront. La carrosserie française renaît-elle ? " 


Source : l'Auto Journal, numéro 18 de septembre 1970

Extrait du mensuel l'Automobile numéro 294 de novembre 1970 :

" La Murène est construite sur une base de Porsche 914/6, choix dû à la récente sortie du modèle et au caractère prestigieux de la marque. Le moteur conserve, bien entendu, sa place centrale et l'on y accède par un système ingénieux d'ouverture de la partie arrière qui bascule entièrement. Cette manoeuvre est facilitée par l'emploi de compas à gaz, dont l'effet compense le poids du capot. Dans le domaine de la sécurité, on note un arceau intégré dans le pavillon rigide. Le pare-brise est en verre feuilleté, tandis que les pare-chocs avant et arrière sont en matière souple absorbant les chocs. La finition ne souffre d'aucune critique. La Murène est longue de 4,18 m, large de 1,76 m et haute de 1,25 m. "

 

Elle suscita l'intérêt d'un nombre important d'acheteurs potentiels, peu séduit par les lignes un peu trop strictes de la 914 de série. Initialement présentée en deux tons, beige clair pour le bas de caisse et beige métallisé pour la partie supérieure, la voiture fut repeinte en 1971 en deux tons orange et jaune. Malheureusement, faute de coopération financière de Porsche sur ce projet, Heuliez renonçait à prendre seul le risque de commercialiser cette sportive.

40 ans plus tard (1969-2009), la Murène est docilement garée dans les réserves de Heuliez entre une Citroën M35 et le prototype du coupé Simca 1501.

Dans les années 70, outre ses contacts avec la division ferroviaire de Brissoneau & Lotz et Alsthom, Jacques Cooper continua de travailler en tant que consultant pour Heuliez sur des projets  d'autocars et de véhicules spéciaux.


¨Projet d'un coupé Citroën GS daté de 1970, par Jacques Cooper


Une proposition de Jacques Cooper durant sa période Heuliez pour une Citroën SM redessinée.


L'Alpine Berlinette revue par Jacques Cooper en 1971

Dans le domaine ferroviaire, Jacques Cooper demeure connu pour avoir été à l'origine de la conception de la ligne extérieure et des aménagements intérieurs des premiers TGV (Voir aussi wikipedia et civismemoria).


A Suresnes, croquis d'époque en main, Jacques Cooper pose devant la maquette du TGV 001 de 1972 - Photo S. Cottin - Source : http://www.sudouest.fr


L'unique Murène a été mise en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial. Elle a bénéficié d'un rafraîchissement de sa carrosserie et d'une révision mécanique. Estimation : 50 000 à 100 000 euros - Montant de l'enchère : 42 889 euros avec les frais.

Retour au sommaire - Page suivante