Renault Safrane Long Cours

Patrick Le Quément dirigeait le style chez Renault depuis 1988. L'un de ses objectifs était de définir le futur haut de gamme de la marque, pour contrer efficacement les redoutables berlines allemandes. Lors du salon de Genève 1993, un de ses collaborateurs remarqua sur le stand Heuliez un croquis réalisé à partir de la Safrane. C'est dans ce contexte que Renault fournissait à Heuliez une Safrane Biturbo pour réaliser à l'échelle 1 ce projet qui combinait le prestige d'une limousine, la puissance d'un coupé et la commodité d'un break. Avec l'accord de Renault, la Long Cours fut exposée sur le stand Heuliez lors du Mondial de l'Automobile en 1994.


Cette série de photos permet d'appréhender les différentes étapes de la construction

Par rapport au modèle de série, le bouclier avant, les portes arrière, les passages de roue, le pare brise et son montant étaient modifiés. L'arrière était totalement redessiné, avec des volumes qui se resserraient pour alléger l'ensemble. La teinte aluminium du bas de caisse permettait d'abaisser visuellement la voiture, par définition plus volumineuse que la berline.

A l'intérieur, quatre sièges séparés et réglables accueillaient les passagers. Le reste de l'équipement était à la hauteur du prestige de l'auto. Les accoudoirs par exemple n'étaient pas fixés sur les portes, mais ils étaient escamotables et  positionnés contre les sièges, ce qui procurait un appui très confortable. Une vitre de séparation était installée entre l'habitacle et le compartiment à bagages. Au besoin, elle s'abaissait électriquement, tout comme la tablette qui permettait de cacher le contenu du coffre. Un ensemble d'équipements de télécommunication faisait partie de la panoplie aux places arrière.

L'Auto Journal s'interrogeait en 1994 sur l'avenir d'un tel concept. Etait il appelé à un succès fulgurant comme celui que connaissait déjà à l'époque les monospaces, où allait il être enterré une fois de plus dans le grand cimetière de l'oubli. Les breaks à tendance sportive ont connu un certains essor à partir des années 2000, si l'on en juge par les résultats commerciaux des Alfa 156 Sportwagon, Mercedes Classe C Break ou Renault Laguna Estate. Mais le très haut de gamme est toujours demeuré très conservateur.  


Un ou deux crans en dessous, la Laguna Estate reprenait l'esprit de la Safrane Long Cours



Heuliez Long Cours, photo François Lemeunier, l'Auto Journal, 15 avril 1994


La comparaison avec la Biturbo de série permet de mesurer le travail réalisé



La Long Cours ne pose plus devant les luxueux yachts des brochures publicitaires. Pourtant elle n'a rien perdu de sa superbe et constitue une des pièces majeures du conservatoire Heuliez (juin 2009)


La Renault Safrane Long Cours fut mise en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial. Cette voiture unique était en très bel état de présentation, prête à prendre la route. Estimation : 30 000 à 50 000 euros - Montant de l'enchère : 22 636 euros avec les frais.


Source : http://www.artcurial.com


Source : http://www.artcurial.com

Retour au sommaire - Page suivante