Heuliez Spyder Atlantic / Stars & Stripes

L'étude de style Heuliez Atlantic fut présentée au salon de Paris en 1986. Cette sportive à deux places reposait sur un empattement de 2,42 mètres, identique à celui d'une Peugeot 205 GTI. Un appel du pied à l'entreprise sochalienne ? Elle était longue de 3,97 mètres, large de 1,60 mètre et haute de 1,15 mètre. Cette maquette n'était pas motorisée. 


Le prototype Spider Atlantic dans les ateliers de Heuliez. Sur la première photo, Gérard Quéveau.
Source : Auto Hebdo, numéro 542 du 1er octobre 1986

Heuliez avait avec l'Atlantic pour ambition de proposer un véhicule ludique et abordable, pour une clientèle jeune qui rêvait de Porsche ou de Ferrari, mais qui n'avait pas les moyens de financer un achat aussi conséquent. Par contre le projet de Heuliez ne fut jamais de produire et de vendre cette automobile sous sa propre marque. En effet, le carrossier de Cerizay ne disposait pas du moindre réseau de distribution. Le dossier de presse mettait l'accent sur les différentes étapes qui présidèrent à l'élaboration de l'Atlantic (maquette, relevé de points, numérisation, usinage, finition, accessoires ...), et à la rapidité d'exécution de l'ensemble de ces tâches .


Publicité presse pour Heuliez


Le Spider Atlantic eut les honneurs de la couverture du numéro spécial salon de l'AJ en 1986


Extrait d'Auto Hebdo n° 562 du 25 février 1987


Quelques mois plus tard, le prototype évoluait dans une version découverte dénommée Stars & Stripes.


Deux esquisses de la Stars & Stripes


Photo Jacky Wirtgen


La Stars & Stripes dans le conservatoire Heuliez. Notez le logo Renault sur la calandre !


Cette maquette sur roues sans direction ni mécanique a été mise en vente le 7 juillet 2012 par Artcurial.  Estimation : 2 000 à 4 000 euros - Montant de l'enchère : 2 383 euros avec les frais.


Source : http://www.artcurial.com


Source : http://www.artcurial.com


La Stars & Stripes fait une entrée remarquée au Musée de Châtellerault le 17 juillet 2012.


Heuliez Stars & Stripes, photo Daniel Drouhin.

Retour au sommaire - Page suivante