Giuseppe Mittino

Giuseppe Mittino


Giuseppe Mittino remplace Ercole Spada en 1969 à la tête du style chez Zagato. La succession est difficile, tant il est périlleux de succéder à une telle personnalité. Ses premières réalisations peinent à convaincre. 

1970

C'est l'importateur italien de Volvo, Motoauto, qui est à l'origine de la 2000 GTZ. Celui-ci, lassé de voir Lancia et Alfa Romeo monopoliser le marché des voitures de sport, et constatant que Volvo n'a rien prévu pour remplacer la P1800 en fin de carrière, commande une étude à Zagato sur base Volvo 140. Le prototype 2000 GTZ est présenté au Salon de Turin 1969. Mais Volvo ne veut pas entendre parler de ce coupé. Montoauto demande à Zagato de revoir sa copie. La voiture fait son retour sur scène au Salon de Genève 1970 sous le nom de 3000 GTZ. Cette fois, le coupé s'appuie sur une base mécanique plus ambitieuse, celle de la Volvo 164 dont il emprunte le 6 cylindres 3 litres. Mittino conserve l'esprit général de l'auto, mais en redessine les contours. Encore une fois, Volvo reste imperméable au projet de son importateur.


Volvo 2000 GTZ


Volvo 3000 GTZ

1970

C'est sur les conseils et à la demande de Luigi Chinetti junior que Zagato réalise cet imposant coupé à moteur V8 General Motors en position arrière. Il est exposé au Salon de Turin 1970, et baptisé Nart pour North American Racing Team, l'écurie de courses de Chinetti (importateur Ferrari aux Etats-Unis). Ses dimensions sont imposantes : 5,32 mètres de long, 1,88 de large et 1,29 de haut. La Nart est traitée en 2 + 2, avec à l'arrière une curieuse banquette qui permet à deux passagers de s'asseoir en biais, et de converser ainsi plus aisément. La lunette arrière prend la forme d'un demi-cercle convexe, solution déjà utilisée par Pininfarina sur la Dino. Toute la carrosserie est ceinturée par un bandage caoutchouc faisant office de pare-chocs. La signature Zagato permet à cette automobile de ne pas être honnie de tous, mais il demeure difficile de lui attribuer une quelconque élégance.


Zagato Nart

1971

Zagato dévoile au Salon de Turin un cabriolet deux places sur base Ferrari 3 litres, dénommé Zagato 3Z. Très anguleux dans ses formes, il offre une certaine symétrie dans ses parties avant et arrière. Les feux avant sont cachés sous des paupières.


Ferrari par Giuseppe Mittino, 1971

1972

L'habitacle de cette Fiat 132 Aster présentée par Zagato au Salon de Turin 1972  semble comme encastré dans la voiture. La structure centrale est en acier, alors que les extrémités avant et arrière sont en aluminium, de même que le pavillon, qui supporte les éléments vitrés, de très grande surface.


Fiat 132 Aster

1974

Cette autre étude de Mittino sur base Ferrari présentée en 1974 à Genève porte le nom de " 3000 Convertible ". Pour autant, il ne s'agit pas d'un véritable cabriolet, mais plutôt d'un coupé de type targa, avec un panneau de toit amovible. Si la face avant rappelle le prototype de 1971, la partie arrière est plus haute et sans inclinaison. Les phares sont visibles, mais protégés par un couvercle en plexiglas.


Ferrari par Giuseppe Mittino, 1974

1976

Zagato expose au Salon de Turin de 1976 la Zeta 80, une maquette à l'échelle 1 de ce que pourrait être la voiture de sport des années 80. Ce coupé très profilé doit pouvoir accueillir quatre personnes dans de bonnes conditions d'habitabilité. Afin de réduire le poids du véhicule, il est prévu qu'une carrosserie en aluminium puisse recouvrir la structure en acier

1983

Après une longue traversée du désert, la créativité reprend ses droits chez Zagato. Le carrossier expose à Genève la Zeta 6, un coupé sur base mécanique Alfa Romeo GTV 6, doté de lignes qui ne sont pas sans rappeler celles de la Porsche 928. Dans le cas présent, il s'agit de l'alliance de l'un des plus beaux moteurs du monde avec un habillage tout en sensualité et en nostalgie, avec en particulier le fameux toit bulbeux, signe distinctif des productions Zagato. Une production en petite série est envisagée, mais chez Alfa, on fait le choix de concentrer les investissements sur des modèles plus abordables pour le grand public.


Zagato Zeta 6, source : http://photos.classicandperformancecar.com

1984

L'Aston Martin V8 Vantage Zagato est présentée au Salon de Genève en mars 86, à la fois sur les stands Zagato et Aston Martin. L'idée de Victor Gauntlett qui préside alors au devenir de la marque britannique est de réactualiser une recette qui a fait merveille 25 ans plus tôt, avec la fameuse DB 4 GT. Cette initiative permet de remettre Aston Martin sous les feux de la rampe. Gauntlett parie sur l'effet nostalgie, qui va en effet s'avérer un excellent moteur pour le résultat commercial de cette série. Mais le bénéfice en matière d'image est aussi partagé par Zagato. Les amateurs de belles automobiles respectent le nom Zagato, mais il manquait un produit nouveau pour reconnecter le carrossier avec son époque. Le dessin de l'Aston Martin Zagato est réalisé sous la direction de Giuseppe Mittino.


Aston Martin Vantage par Zagato

1985

Le designer quitte ses fonctions.


Giuseppe Mittino en 2012 à bord de la Fiat 132 Aster, source : http://www.carpassion.com

Trombinoscope - Retour au sommaire du site