Paul Jaray



Paul Jaray - Autriche - 1889 / 1974


Formation

Né à Vienne en 1889, il déménage à Prague pour terminer sa formation technique, et écrire l'un des premiers ouvrages consacré à l'aérodynamique, avec des idées particulièrement avancées dans le domaine de l'aviation. Il parfait ses connaissances en fréquentant la soufflerie que Gustave Eiffel à construit à Paris en 1912.


1913 et 1914

Dessinateur d'avions.

1914 à 1923

Il dessine des dirigeables pour le comte Zeppelin.


Paul Jaray participa à la conception du dirigeable Zeppelin LZ 129 Hindenburg

Années 20

Il  s'intéresse à l'automobile pour la première fois de son histoire de manière scientifique, en prônant une approche globale de l'aérodynamique, terme désignant l'étude des forces exercées par l'air sur un objet. Ses travaux lui permettent de développer les théories de l'aérodynamique appliquées à l'automobile.

En 1922, il dépose un brevet pour la Ley T6, une voiture dotée d'une carrosserie enveloppante, lisse, pure, sans aspérité. Les ailes, les phares et la calandre sont intégrés dans le profilage, la voiture comporte un vitrage panoramique. Hélas, l'utilisation d'un châssis de série impose des proportions ridicules, avec des lignes hautes et des voies étroites. Dans le cas présent, Jaray n'a eu que faire de l'esthétique. Ce qui lui importait, c'était d'optimiser les performances, la consommation en carburant, et le confort acoustique.


Ley T6 de 1922


La Ley de 1922, l'Apollo de 1924, et la Dixi de 1923

Années 20 et 30

Jaray applique ses théories au cours des années 20 et 30 sur différentes châssis : Adler, BMW, Chrysler, Dixi, Fiat, Ford, Maybach, Mercedes, Opel ... Avec une même mécanique, un de ses prototypes Audi atteint 130 km/h, contre 95 pour le modèle de série.

Il peaufine les formes, assoupli les lignes, modèle les flancs, mais pour l'instant aucun constructeur n'ose franchir le pas en appliquant à la série ses thèmes développés sur des prototypes. Il parait encore inconcevable de proposer à la clientèle des véhicules aussi décalés. Mais pas à pas, l'aérodynamique va gagner du terrain. Ses travaux font référence. Tout devient aérodynamique, les automobiles bien sur, mais aussi les bateaux, les avions, les locomotives, les poussettes ... 

En 1931, il fonde aux Etats Unis la " Jaray Streamline Corporation of America ". Cette structure négocie avec plusieurs constructeurs des cessions de licences. Parmi ces industriels, on peut mentionner Tatra, Peugeot pour la fameuse ligne fuseau et Chrysler pour l'Airflow. Les principes de Jaray sont même appliqués aux autocars, en particulier pour le compte de Mercedes Benz.


Mercedes par Jaray


BMW par Jaray


Opel par Jaray

Concernant Tatra, Jaray est consulté par Hans Ledwinka qui a en charge la conception de la Tatra 77 qui sera présentée en 1934. Le constructeur Tchèque est le premier à appliquer à la série les idées de Jaray.


Tatra 77, 1934

Après-guerre

En tant qu'ingénieur indépendant, Paul Jaray travaille sur les possibilités offertes par l'énergie éolienne. Il dépose de nombreux brevets relatifs aux flux de l'air et des gaz. Plus tard, il enseigne au sein de l'Institut Fédéral Suisse de Technologie.

Paul Jaray s'éteint en 1974.


 Vous souhaitez corriger ou enrichir les informations de cette page : marioboano@gmail.com

Trombinoscope - Retour au sommaire du site