Howard Darrin



Howard Darrin - Etats Unis - 1897/1982


Après la guerre

Gère une compagnie d'hydravions au départ de Miami, mais ferme son affaire après la mort de quatre de ses pilotes.


Howard Darrin, pilote d'avion durant la première guerre

1922

Howard " Dutch " Darrin (Dutch son surnom fait référence à ses origines hollandaises) ouvre à Paris une succursale du constructeur belge Minerva en collaboration avec Thomas Hibbard, cofondateur de l'entreprise de carrosserie Le Baron. Le succès est au rendez vous. Sans formation technique, Darrin acquiert ses compétences sur le terrain.

La société Hibbard et Darrin produit des carrosseries pour d'autres marques.

1927

Hibbard et Darrin renoncent à Minerva. Les deux associés développent dès lors la production de carrosseries pour plusieurs constructeurs prestigieux : Bugatti, Rolls Royce, Hispano Suiza ... Leur réputation est à la hauteur des grands carrossiers européens connus sur la place.

1929

Renault fait appel aux " Americains de Paris " pour dessiner la gamme Reinastella.

1931

Hibbard repart aux Etats Unis pour travailler avec Harley Earl à la General Motors.

1932

La société Hibbard et Darrin est dissoute. Howard Darrin rejoint le carrossier d'origine sud-américaine Fernandez et forme une nouvelle association en s'installant à Boulogne. Le talent de Darrin s'exerce de nouveau sur de prestigieux châssis. Ce mariage dure jusqu'en 1937, année durant laquelle la maison Fernandez et Darrin renonce à poursuivre ses activités. 

1937

Darrin retourne s'installer aux Etats Unis. Il ouvre un salon d'exposition sur Sunset Boulevard, et vend des carrosseries sur mesure à une riche clientèle sous l'écusson " Darrin of Paris ".

1942

A la fin des années 30, Howard Darrin imagine la sublime Packard Darrin, un roadster très mondain dont les lignes sportives séduisent le " tout Hollywood ". La demande est telle que la firme Packard doit ensuite en assurer la fabrication en petite série jusqu'en 1942.


Extrait du catalogue Packard 1942

Pendant la guerre

Grâce à son expérience de pilote, il dirige une école de pilotage dans le Nevada.

1944

Joseph Frazer et Henry Kaiser fondent la société Kaiser Frazer, dont la volonté est de se faire une place au soleil face au big three. Joseph Frazer demande à Howard Darrin de lui dessiner une voiture aux lignes révolutionnaires, qui fasse parler de la marque.

1947

La Frazer de 1947 est la première berline de grande série à carrosserie ponton. A défaut d'être véritablement élégante, elle est au moins différente, et tel est le but recherché.


Notez les mentions " Body styling by Darrin " sur cet extrait du catalogue Kaiser Fraizer de 1946

1948

Après une absence de deux ans, il revient chez Kaiser Frazer de 1948 à 1954, pour dessiner la Henry J de 1950 et la nouvelle berline Kaiser de 1951.


Henry J, 1950


Kaiser 1951

1952

L'oeuvre la plus connue de Darrin est sans conteste la Kaiser Darrin 161 dotée d'une carrosserie en fibre de verre inspirée par les réalisations européennes du moment. Le profil de la Kaiser Darrin est dynamisé par une cassure très marquée au niveau de l'aile arrière. La traditionnelle calandre est remplacée par une étroite entrée d'air, moulée comme un coquillage.


Howard Darrin

Réalisé sans l'aval de la direction de Kaiser Frazer, le prototype est finalement présenté à Henry Kaiser en août 1952. Après avoir demandé à Darrin qui a autorisé ce projet, celui ci lui répond qu'il en est l'auteur, et qu'il est disposé à en assurer la fabrication en petite série si Kaiser Frazer décline l'offre. Rassuré, Henry Kaiser se laisse convaincre d'étudier les perspectives commerciales d'une telle série. La 161 est présentée au Salon de Los Angeles, à la fin de l'année 1952. Mais on est encore loin du lancement commercial qui n'intervient qu'un an plus tard.

La voiture est fabriquée à 435 exemplaires, mais Henry Kaiser, dont le groupe prend l'eau de toute part, préfère arrêter l'expérience durant l'été 1954. Les dernières voitures sont bradées. Darrin qui ne veut pas renoncer en achète une cinquantaine, qu'il équipe de moteurs Cadillac, puis qu'il vend à son compte jusqu'en 1958.


Kaiser Darrin 161


Howard Darrin et la Kaiser Darrin 161, 1953

1953

Le distributeur de Panhard aux Etats Unis contacte à l'aube des années 50 Howard Darrin. Le styliste accepte d'étudier un prototype en matière plastique sur un châssis de Junior. Le style de l'auto n'est pas sans rappeler celui de la Kaiser Darrin. La voiture est exposée aux côtés d'une Junior de série au Motor Show de Los Angeles en octobre 1953.

Après ses intenses activités d'après guerre, Howard Darrin " lève le pied ", en savourant les charmes de Santa Monica. On retrouve sa signature ponctuellement sur quelques travaux.

1982

Howard Darrin s'éteint le 3 janvier


Howard Darrin


Howard Darrin et son fils
 


Vous souhaitez corriger ou enrichir les informations de cette page : marioboano@gmail.com

Trombinoscope - Retour au sommaire du site