Bentley Continental

1. Bentley Continental R (1991-2003)
2. Bentley Continental S (1994-1995)
3. Bentley Continental T (1996-2003)
4. Bentley Continental SC (1998-2000)
5. Bentley Continental Mulliner R et T
6. Bentley Continental Le Mans (2001)
7. Bentley Continental Personal Commissioning
8. Bentley Continental R Final Series (2003)

9. Bentley Continental T Carlo Talamo
10. Bentley Continental " Sultan de Brunei "

1. Bentley Continental R

La nouvelle Bentley Continental R présentée au salon de Genève 1991 marquait de façon significative le retour de la marque sur le devant de la scène. Elle répondait à une demande des clients désirant que Bentley conçoive à nouveau un coupé classique et performant. Elle faisait aussi écho à l'intérêt que porta le public au prototype de salon Project 90 dévoilé en 1985.

Avant la Continental R, la dernière voiture à tendance sportive du groupe fut la Rolls Royce Camargue, qui connut une carrière en demi teinte (584 voitures produites) du fait d'une esthétique controversée et de performances limitées. Archétype de la Bentley grand touring, la continental R pouvait accueillir quatre personnes et leurs bagages, tandis que le moteur turbo 6,75 litres de 322 ch permettait une vitesse maximum de 241 km/h. La mécanique était issue de la berline Turbo R.

La puissance fut portée à 385 ch en 1995. Deux ans plus tard, en 1997, était introduite une nouvelle grille de calandre grillagée, dans l'esprit des Bentley d'avant guerre. La Continental R était vendue 1 654 470 francs en 1993, à comparer aux 1 053 524 francs d'une Mulsanne S. Ces tarifs réservaient la voiture à une élite ! Il en fut fabriqué 1 548 exemplaires jusqu'en 2003.


Alain Michel, un amateur érudit concernant Rolls Royce et Bentley nous apporte les précisions suivantes, faisant remarquer que la Continental R " ne fut pas la dernière voiture à tendance sportive du groupe ".

En effet, la voiture avec les plus hautes performances du groupe avant la Continental R fut la Rolls Royce Corniche, et son dérivé Bentley Continental. A l'arrivée de la Bentley Continental R en 1991 figuraient en effet au catalogue les Rolls Royce Corniche III DHC et Bentley Continental DHC (Drop Head Coupé). Aucune n'avait de turbo. Des modèles turbo furent cependant livrés sur quelques unes de leurs successeurs, la Rolls-Royce Corniche S produite en Angleterre à vingt cinq exemplaires entre 1995 et 1996 exclusivement pour le marché Américain, et la Bentley Continental Turbo DHC produite en huit exemplaires entre 1992 et 1995.

La Bentley Continental R étant un coupé FHC (Fixed Head Coupé), elle succédait de fait à la Rolls Royce Corniche II FHC (produite jusqu'en 1980 avec cette carrosserie fermée, la version III n'ayant jamais connu que la carrosserie DHC) et à la Bentley Continental FHC (produite jusqu'en 1981). Du côté des cabriolets, la Bentley Azure succédait en 1995 à la Rolls Royce Corniche S et à la Bentley Continental Turbo. En conclusion, il est erroné de considérer la Camargue comme un modèle doté de hautes performances.


2. Bentley Continental S

Sur commande spéciale, Bentley proposait à ses clients les plus exigeants d'adapter la mécanique de la Bentley Turbo S sur le coupé Continental. Cette version fabriquée à 37 exemplaires (18 selon une autre source) eut une carrière assez brève en 1994 et 1995, et céda rapidement sa place à la très performante Continental T.

3. Bentley Continental T

La Continental T fut commercialisée à partir de 1996. Elle s'insérait dans la gamme du constructeur de Crewe entre le coupé Continental R et le cabriolet Azure, et bénéficiait de performances plus élevées que les versions R et S grâce à son V8 Turbo porté à plus de 400 ch. Destinée à être fabriquée en un nombre limité d’exemplaires, cette version suscita un tel intérêt qu’elle fut intégrée à la gamme.

Elle se différenciait de la Continental R par un empattement plus court de 10 centimètres et par une largeur qui atteignait 2,05 mètres grâce à des voies plus larges. D'autres caractéristiques rendaient la Continental T plus performante : nouveau réglage des suspensions, système de freinage avant modifié, équipement électronique d'assistance à la traction, etc ... L'habitacle était doté de sièges sportifs inédits et d'un revêtement cuir intégral, ainsi que d'un tableau de bord en aluminium, métal que l'on retrouvait sur les panneaux de portes. Les instruments étaient cerclés de chrome, et un bouton starter était positionné sur la console centrale.

En 1998, la puissance passait à 420 ch. Avec son énorme couple, la Continental T supplantait toutes les autres voitures de sport de série, lui permettant d’accélérer de 0 à 100 km/h en 5,7 secondes et d’accéder à la vitesse maximum de 273 km/h. Le magazine " l'Auto Journal " en la décrivant faisait allusion à " une Lady chaussée de Nike " Son prix en France était de 1 982 157 francs en 1997, et atteignait 2 225 624 francs en 1999. Il en fut produit 349 unités.

4. Bentley Continental SC

La Continental SC, un coupé doté d’un pavillon vitré avec panneaux amovibles, vit le jour en 1998. Les panneaux du toit trouvaient refuge dans un logement aménagé en dessous du plancher du coffre. La SC était conçue sur la base du châssis court de la T, ce qui n'empêchait pas son poids d'atteindre 2600 kg. La dénomination SC (pour Sedanca Coupé) était inspirée de la Sedanca, une prestigieuse Bentley des années 30.

Le tarif en France en 2000 atteignait un sommet à 2 420 874 francs, un prix plus élevé que celui du cabriolet Azure. Cet objet rare fut fabriqué à 79 exemplaires.

5. Bentley Continental Mulliner R et T

La tradition d'excellence de Mulliner date du dix-huitième siècle. A cette époque, HJ Mulliner était un carrossier connu. Il construisait des carrosses, landaus et phaétons élégants. Lorsque apparurent les voitures sans chevaux, il participa au changement en fabriquant des carrosseries et des intérieurs automobiles, notamment pour les modèles Bentley. La Bentley moderne carrossée par Mulliner le plus célèbre demeure certainement la Continental R, présentée en 1952. En 1959, Mulliner s'associa à Rolls Royce et Bentley, et de nos jours cette entité qui est devenue une division de la société Bentley personnalise les automobiles de Crewe en fonction des exigences individuelles.

Mulliner proposait d'harmoniser le train roulant des Continental selon des désirs de chacun ! Il était aussi possible d'équiper la voiture d'une direction assistée plus directe et de pneus taille basse montés sur des jantes en alliage de 18 pouces. Afin d'accueillir ces pneumatiques, la carrosserie des versions Mulliner fut redessinée subtilement. Toutes les Bentley Mulliner étaient motorisées par le V8 Turbo de 6,75 litres de 420 ch qui caractérisait la Continental T. Le couple de ce moteur autorisait des accélérations impressionnantes et une vitesse de croisière élevée en toute décontraction.

Le client pouvait choisir les couleurs intérieures et extérieures, les matériaux et les finitions. L'arrière était enrichi de la marque Mulliner et équipé d'un pot d'échappement sport de plus grand diamètre.

6. Bentley Continental Le Mans

Pour célébrer l'engagement de Bentley aux 24 Heures du Mans en 2001, la marque commercialisa cette version spéciale de la Continental R Mulliner. Il fut fabriqué 50 exemplaires de la Continental Le Mans, tous équipés du V8 maison dans sa version de 420 ch et peints de la couleur " Versant Green ", une teinte caractéristique des Bentley du Mans.

L'équipement de ces 50 voitures comportait les détails suivants : entrées d'air sur les ailes avant, étriers de freins de coloris rouge, sorties d'échappement doubles sur les deux côtés, jantes sport chromées de 18 pouces à cinq branches, intérieur en bois de souche foncé en noyer, pédalier en aluminium percé, instruments de bord sur fond de vert racing anglais, levier de changement de vitesses spécial, etc ...

7. Bentley Continental Personal Commissioning

Le département " Personal Commissioning " créé en 1999 à l'usine de Crewe réalise les commandes spéciales. Sa vocation est de rendre palpable les rêves les plus ultimes des clients de la marque. Les seules limites posées sont celles des matériaux utilisés et du respect des législations en vigueur. Les transformations peuvent porter sur la puissance et les performances, le travail artisanal des boiseries et des selleries en cuir, ainsi que sur des modifications extérieures comme l'allongement de l'empattement et des portes. Quelques modèles Continental furent retravaillés par ce département.

8. Bentley Continental R Final Series

Onze voitures portant l'appellation Continental R " Final Series " furent commercialisées en 2003 avant que ne cesse la production de ce grand coupé. Cette ultime version était équipée de la mécanique la plus puissante de 420 ch. Elle se distinguait par un équipement intérieur et extérieur de très haut niveau. La Continental R Final Series fut la dernière Bentley dotée d'un moteur et d'un châssis imaginés par des britanniques.

9. Bentley Continental R Carlo Talamo

Bentley développa à la demande de Carlo Talamo, importateur italien des voitures de Crewe, une version allégée de la Continental R. Celle ci perdait 200 kg sur la balance. Ce poids " plume " et quelques améliorations mécaniques pouvaient légitimement rappeler à l'heureux propriétaires les heures de gloire de Bentley en compétition durant les années 20.

Deux clients fortunés se manifestèrent, et il semble que l'importateur italien se chargea lui même de préparer deux autres versions allégées pour répondre à la demande selon les mêmes critères de légèreté. 

10. Bentley Continental " Sultan de Brunei "

Plusieurs Bentley Continental ont été fabriquées sur commande spéciales du Sultan de Brunei. Pour en savoir plus, consultez les sites bentleyspotting (en anglais), ainsi que la page spéciale qui est consacrée à cette collection sur leblogauto.


Bentley Continental R spéciale de 1993, notez les modifications sur le capot


Bentley B3 par Pininfarina, deux copies furent réalisées en 1994 et dix en 1995


Bentley Buccaneer produite en 1996 à six exemplaires (base Continental non certaine)


Bentley Silverstone produite en 1994 à sept exemplaires


Bentley Rapier, six copies furent réalisées en 1996.


Bentley B2 sur base Azure par Pininfarina, 3 furent produites en 1994, 10 en 1995 et 4 en 1996.


Ce break fut dénommé Spectre


Il en fut dérivé une berline du même nom


Bentley Dominator, six copies furent réalisées en 1995

Quesako - Sommaire du site