AMC Marlin

1. Les origines

Charles W. Nash, ancien président de la General Motors, fondait en 1916 sa firme automobile après avoir racheté le constructeur Jeffery. A la veille de la seconde guerre, Nash désignait son successeur en la personne de George W. Mason, alors président de la Kelvinator Corporation, fabriquant d'appareils électroménagers à Détroit. Mais comme Mason refusait d'abandonner son poste, Nash acquit en même temps la Kelvinator Corporation. Ainsi naissait en 1937 le nouveau groupe Nash Kelvinator.

Mason orienta la marque Nash vers la fabrication de voitures légères et économiques. En 1940, Nash présentait la 600, mais le succès vint avec la commercialisation après guerre de la Rambler, première voiture américaine compacte. La réussite de cette nouvelle gamme n'empêcha pas Mason de réfléchir à l'avenir du groupe, et il envisagea rapidement de fusionner avec d'autres entreprises indépendantes du secteur automobile, de façon à réduire ses coûts de production et à disposer d'une meilleure assise financière. 


Nash Rambler, 1950 

2. La naissance d'American Motors

C'est ainsi qu'American Motors fut créé en 1954 lors de la fusion de Nash Kelvinator et de Hudson. La marque Hudson était née à Détroit en 1908. La chute de ses ventes au début des années 50 l'incita à se rapprocher d'un autre constructeur. Le nouveau groupe concentra ses efforts sur la gamme Rambler, en abandonnant les autres productions Nash et Hudson. La Rambler trouva son marché face aux encombrantes voitures des trois autres grands constructeurs américains. Ce n'est qu'à la fin des années 50 que la concurrence s'intéressa à ce créneau des compactes, mais Rambler y était déjà solidement implanté. La marque Rambler occupait en 1960 le quatrième rang sur le marché américain derrière Chevrolet, Ford et Plymouth. La gamme s'était désormais étoffée vers le haut avec la série Ambassador.

3. La Rambler Marlin

En février 1965 la nouvelle série Marlin était commercialisée sous la marque Rambler. Il s'agissait d'un grand coupé doté d'un cockpit profilé sur une infrastructure de Rambler Classic. La Marlin était disponible avec les moteurs de 155, 198 et 270 ch de la Classic.


Le prototype de la Rambler Marlin en 1964


Rambler Marlin, l'angle arrière est souvent privilégié sur les prises de vues.

En 1966 et 1967, la Marlin était vendue sous la marque American Motors (AMC). Le nom de Rambler allait disparaître définitivement à l'issue de l'année 1969 sur l'ensemble des productions du groupe au profit d'AMC. Les modèles Javelin et AMX remplaçaient avantageusement la Marlin à partir de 1968.


AMC Marlin 1966

Quesako - Sommaire