Chevrolet 1955 / 57


Chevrolet 1955

 1. Une année de rupture

1955 est une année importante dans l'histoire du design américain, une année de rupture. En effet, trois des grandes marques populaires - Chevrolet, Ford et Plymouth - proposaient de nouvelles lignes qui démodaient d'un coup les modèles précédents. Les Chevrolet étaient jusqu'alors des voitures sages, simplement élégantes, robustes et fiables. C'était un achat raisonnable destiné au bon père de famille. Ford avait à peu près la même philosophie que son éternel concurrent. Mais il n'était pas question ni pour l'un ni pour l'autre d'avoir un train de retard dans l'évolution esthétique de leurs modèles.


Chevrolet 1954

Les traits devenaient plus rectilignes, les lignes plus basses (6 centimètres de moins que le modèle 54) et la carrosserie intégrait désormais parfaitement les ailes arrières. Le capot moteur perdait son bossage pour s'aligner sur la hauteur des ailes avant. La calandre façon coupe frite ressemblait à celle des Ferrari. Le pare brise était désormais panoramique.


Chevrolet 1955

Les nouveaux modèles paraissaient plus représentatifs. Bien qu'il n'y ai pas eu d'augmentation de prix significative, s'afficher au volant d'un modèle 1955 de ces trois marques valorisait alors son propriétaire. La rupture avec les formes arrondies - même modernisées dans l'intervalle - de la décennie précédente était réelle. Cette année 1955 était cel-le du début de l'inflation dans la démesure qui atteignit son paroxysme en 1959, avant de décroître à l'aube des années 60.

Mais pourquoi 1955 ? La seconde guerre mondiale était terminée, mais un autre conflit avait mis en berne l'appétit de consommation du peuple américain : la guerre de Corée qui s'était achevée en juillet 1953. Après ces années difficiles, la situation économique était de nouveau florissante. Plus rien ne pouvait freiner la frénésie de consommation, et les constructeurs automobiles entendaient bien profiter de cette conjoncture très favorable.


Chevrolet 1956

2. Les atouts de la nouvelle gamme

La nouvelle gamme Chevrolet fut présentée le 12 octobre 1954. La Chevrolet allait devenir la voiture de la jeunesse. En coulisse, Harley Earl, le patron du design de la General Motors, veillait. L'autre atout de la Chevrolet était son V8 totalement nouveau. Les ingénieurs dirigés par Ed Cole avaient conçu un moteur compact, léger et puissant, à mille lieux de la précédente version qui datait de 1919.

3. Préparer déjà l'avenir

Avec ses nouveaux modèles, Chevrolet couvrait 25 % du marché américain en 1955. La voiture évoluait par petites touches en 1956 et 1957, avant d'être totalement repensée pour le modèle 1958. Les nouveaux modèles 1958 étaient plus massifs, plus grands, plus lourds. Les amateurs de belles américaines classent depuis toujours les années 55, 56 et 57 parmi les meilleurs millésimes.


Chevrolet 1958

Quesako - Similitude - Sommaire du site