Alfa Romeo 164

Alfa Romeo 164 dans l'Automobile Sportive

1. Alfa Romeo sort de l'ornière

La 164, dont les lignes étaient signées Pininfarina, fut présentée en 1987 au salon de Francfort. Elle marquait pour Alfa Romeo le " début de la fin " des errements esthétiques. Souvenons nous en effet des 33, Alfetta, 75 ou Alfa 6 qui n'avaient pas vraiment leur place au panthéon de l'élégance automobile.


Alfa Romeo 33


Alfa Romeo Alfetta


Alfa Romeo 75


Alfa Romeo Alfa 6

La grande berline Alfa était la dernière née de l'association de quatre constructeurs qui avaient mis leurs moyens en commun pour produire des automobiles partageant une plate forme commune : Lancia, Fiat, Saab et Alfa Romeo. Ses cousines s'appelaient Lancia Thema (1984), Saab 9000 (1985) et Fiat Croma (1986). L'Alfa Romeo 164 était certainement celle qui avait la personnalité la plus affirmée des quatre ! Il s'agissait aussi de la première Alfa Romeo haut de gamme à traction avant.


Lancia Thema


Saab 9000


Fiat Croma


Alfa Romeo 164

Etudiée avant que Fiat ne prenne en main les destinées de la marque en 1986, la 164 avait pour ambition de s'attaquer au marché des berlines à vocation sportive déjà largement monopolisé par BMW, Audi et Mercedes. Son succès immédiat contribua à redresser la situation financière critique de son constructeur. Sa commercialisation en France débutait à l'automne 1988.

2. Evolution de la 164

La 164 fut proposée en différentes motorisations essence et Diesel. Quelques versions particulièrement performantes, bien dans la tradition de la firme milanaise, participèrent à la renommée de la 164. La première, la Quadrifoglio Verde, équipée d'un V6 de 2959 cm de 200 ch, était vendue à partir de l'été 1990. Elle arborait une tenue très sportive, avec spoilers, becquet et jantes en alliage.


Alfa Romeo 164 Quadrifoglio Verde

En février 1991, Alfa  Romeo dévoilait la 164 V6 Turbo de 1996 cm3 et 210 ch. Elle était abandonnée en juillet 1996. Mars 1994 marquait l'arrivée sur le marché de la 164 Q4 de 230 ch, un modèle qui bénéficiait d'une transmission intégrale développée en partenariat avec Steyr Puch. Elle fut disponible jusqu'en fin 1996.

Pour le millésime 1993, certaines versions de la 164 étaient retouchées, avec  des pare chocs plus proéminents et de nouvelles optiques de phares. Elles étaient alors baptisées " Super ". Pour 1994, les " Super " remplaçaient toutes les anciennes versions. En 1998, la 166 succédait à la 164.


La nouvelle 166

Quesako - Similitude - Sommaire