Simca Aronde Grand Large

1. La présentation de l'Aronde

La Société Industrielle de Mécanique et Carrosserie Automobile (Simca) fut fondée en 1935. Elle construisait alors des Fiat sous licence avant de proposer son premier modèle original, l'Aronde. Celle ci fut dévoilée le 31 mai 1951. Henri Théodore Pigozzi, créateur et président de Simca, avait souhaité présenter sur le marché français et à l'exportation (secteur réservé à Fiat avant l'Aronde) un modèle inédit et moderne, sans pour autant rompre les ponts avec Turin. L'appuie financier et technique de Fiat lui avait encore été nécessaire. 

2. Face à la concurrence

Sur le marché français, l'Aronde rentrait en concurrence avec la Peugeot 203, la Citroën Traction et la Renault Frégate commercialisée quelques mois plus tard. La Peugeot typée années 40 et la Citroën datant des années 30 prenaient " un coup de vieux " face à l'Aronde. Le dessin de la carrosserie fut placé sous la responsabilité de René Dumas. Inspiré des récentes réalisations américaines, il se caractérisait par une carrosserie à trois volumes, des ailes intégrées, un capot moteur bombé et des nervures destinées à alléger l'aspect visuel.


Simca Aronde Grand Large

3. Une voiture de conquête

L'aronde est un terme ancien synonyme d'Hirondelle. Il était supposé évoquer l'appétit d'oiseau de la voiture. Ce symbole fut largement utilisé sur les publicités Simca jusqu'en 1955. Développer la carrière et les multiples évolutions et versions de l'Aronde serait trop ambitieux pour le sujet traité ici. Ce fut néanmoins la voiture qui permit à Simca de se hisser au niveau des trois autres grands constructeurs hexagonaux. La Simca Aronde s'exportait bien. Son chic parisien faisait un malheur aux Etats Unis, où il était du meilleur goût de rouler avec ce type de voiture française. Fiat en assurait la commercialisation en Grande Bretagne. Pigozzi appliqua à l'Aronde les méthodes de vieillissement artificiel, en présentant tous les ans des améliorations techniques ou visuelles, portées à la connaissance du public par d'importantes campagnes de publicité.

4. La Grand Large

L'Aronde Grand Large était dévoilée au Salon de Paris de 1952 et commercialisée à partir de l'été 1953. Elle était dotée de quatre vitres latérales qui s'abaissaient. Il n'y avait pas de montant central. La Grand Large s'inspirait d'une mode lancée aux Etats Unis au début des années 50 sous la désignation de carrosserie " hard top ". En France, on utilisait plutôt le terme de " faux cabriolet ".


Simca Aronde Grand Large

Malgré les apparences, la Grand Large conservait la même habitabilité que la berline dont elle dérivait. Cette particularité en faisait l'un des rares coupés économique à vocation familiale disponible sur le marché hexagonal. Seul le coach Peugeot 203 était en mesure de rivaliser, mais sa production fut des plus confidentielle durant ses dix huit mois d'existence. 


Simca Aronde Grand Large

5. Une mode venue des Etats Unis

C'est le grand Harley J. Earl, responsable du style à la GM de 1927 à 1959, qui fut à l'initiative de la démocratisation des carrosseries " hard top " aux Etats Unis. Outre une habitabilité préservée, la carrosserie " hard top " permettait de répondre à une clientèle attirée par l'élégance d'un cabriolet fermé, mais qui n'éprouvait pas pour autant l'envie de rouler cheveux au vent. Les premiers cabriolets " hard top " firent leur apparition dans les gammes Oldsmobile, Buick et Cadillac dès 1949.


Au Touquet Paris Plage durant les années 50, on reconnaît une Simca Aronde Grand Large devant une Jaguar Mk VII, une MG Magnette (ou une Wolseley 4/44 ?) et une Peugeot 203.

6. Les évolutions du modèle

De 1953 à 1955, la lunette arrière de l'Aronde Grand Large était en trois parties. Les progrès réalisés par les industriels dans le traitement du verre permirent d'adopter une vitre arrière d'un seul tenant à partir de l'année modèle 1956. A partir de l'année modèle 1957, une version plus luxueuse à la peinture deux  tons dénommée coupé " Rue de la Paix " complétait la gamme. L'année suivante, une version " Grand Large Spécial " s'intercalait entre les deux modèles " hard top " déjà existants. A partir de la fin de l'année 1958, la P 60 dotée d'une carrosserie entièrement renouvelée remplaçaient l'Aronde de première génération. Lors de la suppression de la gamme Aronde en 1962, Simca ne jugea pas utile de poursuivre l'expérience des carrosseries " faux cabriolet " sur ses nouveaux modèles.



Chevrolet Bel Air 1952 & Fiat 1900 Grand'Vue, 2 autres visions du " hard top "

Quesako - Similitude - Sommaire du site