Lancia Hyena par Zagato


1. L'origine du projet Hyena

Ni Zagato ni Lancia ne sont à l'origine du projet de la Hyena. C'est un distributeur de la marque Lancia aux Pays Bas du nom de Paul Koot, un fin connaisseur de la chose automobile, qui passa commande en 1991 à Andrea Zagato d'une carrosserie originale pour la Lancia Delta Integrale. Par cette réalisation, il souhaitait rendre hommage à la quadruple championne du monde des rallyes, et faire revivre auprès des amateurs de Lancia la grande époque de la collaboration de Lancia et de Zagato, qui vit naître quelques voitures de tourisme inédites telles que les Lancia Flavia Sport et Fulvia Sport.


Lancia Flavia Sport


Lancia Fulvia Sport

2. La Hyene, un prédateur

La Hyena fut présentée au salon de Bruxelles en 1992. La Hyene est un prédateur à la silhouette ingrate qui n'attire pas vraiment la sympathie. Son rôle est important dans la savane, car elle a pour mission de nettoyer l'environnement des cadavres. Elle est plutôt silencieuse et émet des grondements sourds quand elle se bat. L'une de ses particularité est d'avoir quatre membres d'égale musculature, à l'image de la Lancia Delta Integrale. (Source : http://www.dinosoria.com)


Lancia Hyena par Zagato

3. L'absence de coopération de Fiat et de Lancia

Avant cette présentation officielle, Paul Koot et Andrea Zagato exposèrent leur projet aux dirigeants de Lancia, en proposant de lancer une série de 500 voitures qui serviraient le prestige du grand constructeur italien. Mais Fiat, désormais aux commandes de Lancia, déclina la proposition, et refusa même de leur vendre les châssis et les mécaniques de la Lancia Delta Integrale, afin que nos deux protagonistes puissent organiser eux mêmes la production de la voiture.


Lancia Hyena par Zagato

4. Une voiture coûteuse à produire

Koot et Zagato décidèrent d'acheter au réseau des Lancia Delta Integrale. Celles ci étaient transportées jusqu'aux Pays Bas, ou l'habitacle était démonté, et la carrosserie séparée du châssis. Le châssis et la mécanique reprenaient la direction de Zagato en Italie, qui habillait alors la voiture avec la nouvelle carrosserie. L'ensemble était de nouveau expédiée aux Pays Bas pour l'assemblage final.

Toutes ces opérations contribuaient à augmenter le prix de revient et par voie de conséquence le prix de vente qui atteignait les 75 000 dollars. Mais à ce tarif, l'acheteur avait une voiture au rapport poids puissance exceptionnel qui en faisait un engin très vif et amusant à conduire. Surtout, il pilotait une automobile de grand couturier, qu'il était sûr de ne pas croiser à chaque coin de rue.


Lancia Hyena par Zagato

Ce prix élevé limita évidemment les ventes, et il n'est pas évident que Zagato et Koot aient gagné de l'argent sur chaque voiture vendue, bien au contraire. Il semble que vingt six exemplaires furent fabriqués.

Quesako - Similitude - Sommaire du site