Glas 2600 V8 et BMW Glas 3000 V8

1. Un projet ambitieux

Glas, constructeur de petites et moyennes cylindrées (les débuts de Glas vous sont contés ici) souhaitait absolument acquérir une légitimité dans le haut de gamme. Bien que le succès ne fut pas au rendez vous avec ses récents modèles populaires, et que la situation financière de l'entreprise devenait de plus en plus précaire en ce début des années, Hans Glas ne renonçait pas pour autant à son projet d'un modèle de prestige.

A cette époque tourmentée, un gros et ambitieux coupé V8 de grand tourisme s'apprêtait à faire son entrée sur le marché pour couronner la gamme : la 2600 V8. Seul Mercedes proposait encore ce type de mécanique 8 cylindres en Allemagne sur sa limousine 600. Cela donne une idée des ambitions de  Glas. La voiture fut présentée officiellement au salon de Francfort en septembre 1965.

2. Frua fournit les carrosseries

Le dessin élégant de la 2600 V8 était l'oeuvre de Pietro Frua, qui avait déjà travaillé sur les 1700, 1300 GT et 1700 GT. Son style n'était pas sans rappeler les Maserati contemporaines, ce qui lui valut le surnom de " Glaserati ". La face avant évoquait en effet la Maserati Quattroporte, tandis que la découpe du pavillon et le dessin de la poupe rappelaient la Sebring.


Glas 2600 V8


Maserati Quattroporte


La poupe de la Maserati Sebring ressemblait à celle du coupé Glas 2600 V8.

Les premières carrosseries étaient livrées en provenance d'Italie au début de l'été 1966, et la production démarrait au rythme mesuré de deux voitures par jour en juillet. La 2600 V8 était disponible dans le réseau Glas à partir d'août 1966.

3. Un V8 sans noblesse

Le V8  était constitué de deux 4 cylindres 1300 cm3 issus de la Glas 1300 GT. Il développait dans sa version définitive 150 ch. On voyait ici les limites d'une telle étude, et le côté aléatoire de l'affaire, pour une automobile qui visait le marché des coupés BMW 3200 CS ou Mercedes SE.


Glas 2600 V8


BMW 3200 CS


Mercedes SE

La clientèle de ce type de voiture haut de gamme ne se pressait pas dans les concessions pour acheter une 2600 V8,  produite par un constructeur dont la notoriété était plus basée sur ses petites voitures économiques que sur un coupé de prestige.

4. Raisons et conséquences d'un échec annoncé

Le réseau avait du mal à s'adapter à l'évolution rapide des modèles. On ne vendait ou entretenait pas un coupé 2600 V8 comme une voiturette Goggomobil. La mévente de la 2600 V8 contribua à plomber les comptes déjà fragiles de Glas. Au bord du dépôt de bilan, Glas n'eut pas d'autre recours que d'accepter les conditions des pouvoirs publics, et de céder ses actifs à l'autre constructeur bavarois BMW. Dès le début de l'année 1967, Glas passait sous la tutelle de BMW, et perdait ainsi son indépendance.


Glas 2600 V8

5. On liquide les stocks

La production du gros coupé était interrompue de janvier à septembre 1967. Après avoir pris la direction opérationnelle de Glas, les dirigeants de BMW décidaient de poursuivre la commercialisation de la voiture, mais avec une cylindrée portée à 3000 cm3 et une puissance de 160 ch Din. La 3000 V8, son nouveau nom de baptême, portait désormais le badge à l'hélice sur le capot moteur et au centre des enjoliveurs. Cette poursuite de la production permettait d'écouler le stock des carrosseries déjà produites, et objectivement la 3000 V8 faisait peu d'ombre aux modèles BMW.

Malgré cela, ce coupé grand tourisme ne pouvait pas se défaire de son image de voiture de luxe au rabais. BMW ne s'embarrassa pas trop longtemps des modèles Glas, et toute fabrication fut suspendue en mai 68. Les dernières V8 étaient vendues à perte pour clore définitivement le dossier Glas. La production totale du coupé V8 fut de 317 exemplaires sous le label Glas, et de 389 sous l'écusson BMW.


Glas 3000 V8, le badge à l'hélice BMW est visible au centre des enjoliveurs

6. La reconversion de l'outils industriel

Les installations industrielles de Glas firent la place à de nouvelles usines, qui allaient bientôt assembler la BMW Série 5. Cet investissement permettait à BMW de faire passer sa production quotidienne de 375 à 650 voitures.


Les anciennes usines Glas cédèrent leur place à une nouvelle unité de production pour la nouvelle BMW Série 5 présentée en 1974.

Quesako - Similitude - Sommaire du site