Fiat 1200/1300/1500/1600 Cabriolet

1. Un cabriolet pour contrer Alfa Romeo

Fiat commercialisait depuis 1954 son Spider 1100 TV, devenu 1200 TV en 1957. Sa carrière fut toujours très discrète, et le géant turinois souhaitait en cette fin de décennie mieux s'imposer face à l'Alfa Romeo Giulietta Spider dessinée chez Pininfarina.


Fiat 1100 TV

Fiat fit appel au même designer en confiant à Pininfarina l'étude de son nouveau spider. Celui ci développa dans un premier temps une version 1200 cm3 à vocation touristique. Le style du cabriolet Fiat était définitivement débarrassé du pare-brise panoramique d'origine américaine qui marqua les années 50.


1958, Battista Pinin Farina salue Gianni Agnelli. A sa droite, Vittorio Valetta, directeur général de Fiat depuis 1927, et Sergio Pinin Farina, le fils de Battista.

2. Une mécanique conçue chez Osca

L'intervention de Ernesto Maserati auprès de l'ingénieur Dante Giacosa, responsable des services techniques de Fiat, allait quelque peu modifier les données de départ. Le spider Fiat serait à la fois proposé en version 1200 et 1500, cette dernière ayant pour origine la petite firme Osca. Le 1500 Osca était en effet le fruit d'un accord passé entre Dante Giacosa et Ernesto Maserati, propriétaire de la petite firme Osca. Rappelons que les frères Maserati avaient vendu l'usine et la marque qui porte leur nom à la famille Orsi en 1937. Depuis cette date, Osca vivait ou plutôt survivait à travers ses activités en compétition, et en produisant en petite série des voitures de grand tourisme très sophistiquées. Ernesto Maserati sollicita Dante Giacosa en 1957 en lui proposant une collaboration technique qui donna naissance au fameux moteur Osca du cabriolet Fiat 1500. Cette mécanique existait déjà chez Osca, il s'agissait juste de l'adapter pour un usage plus " tourisme ". La 1200 de 58 ch fut commercialisée à partir de 1959. Le public portait peu d'attention à ce modèle sous motorisé. La 1500 Osca de 80 ch proposée à partir de 1960 souffrait au contraire d'une mécanique trop complexe pour un usage régulier, elle supportait mal de fonctionner à bas régime et en milieu urbain.


Fiat 1200 Cabriolet

A partir de la fin de 1962, la 1200 cédait la place à un modèle 1500 de 72 ch à la mécanique identique à celle des nouvelles berlines 1500. L'ancienne 1500 se transformait en 1600 S en augmentant sa cylindrée et en proposant 90 ch. Ce moteur moteur gagnait en souplesse pour répondre aux critiques portant sur la première mécanique Osca.

3. Le design classique et élégant de Pininfarina

Parallèlement survint la principale modification esthétique dans l'histoire de ces cabriolets. Ils adoptaient en effet une calandre élargie qui les faisaient rassembler à la Peugeot 404 du même Pininfarina. Cela leur conférait une agressivité plus marquée que sur les premiers modèles. On retrouvait sur ces deux voitures le même dessin des ailes arrières, des flancs, du pare-brise et des portes.

Un coupé fut présenté à la même époque, qui accompagna les cabriolets jusqu'à la fin de leur carrière. Il ne rencontra toutefois pas le même succès que le cabriolet.


La Fiat 1600 S Coupe


Gianni Agnelli, président de Fiat, et Battista Pininfarina en 1963

4. Une carrière en demi teinte pour une Fiat

A partir de 1966, le nouveau cabriolet 124 Sport Spider remplaçait les 1500 et 1600 S. Il fut produit environ 43 000 cabriolets Fiat entre 1959 et 1966. Ceux ci n'ont jamais vraiment ébranlé la toute puissance des roadsters britanniques MG ou Triumph en Europe ou aux Etats Unis.


Couvertures de brochures Fiat 1200/1500 Cabriolet

Quesako - Similitude - Sommaire du site