Dome Zéro

Dome, le site officiel
Dome sur le blogauto

En 1965, Minoru Hayashi, le président de Dome, construisait sa première voiture de course, la Karasu, sur la base d'une Honda S 600. Elle était à l'origine de l'histoire de Dome, terme que l'on peut traduire par " rêve d'enfant ". Dix ans plus tard, en 1975, le projet de la Dome Zéro démarrait. L'objectif était de construire une voiture de grand tourisme qui bénéficierait de l'expérience acquise dans le développement des voitures de course.

Outre Minoru Hayashi (30 ans en 1975), trois jeunes ingénieurs japonais, Kenji Mimura, 28 ans, Shoichi Hayashi, 33 ans (le frère de Minoru) et Akihiro Iramajiri, 33 ans, constituaient l'équipe à  la base du projet. Tous avaient déjà une première expérience dans la compétition automobile, soit en tant que salarie d'une écurie, ou à leur compte en produisant des monoplaces pour les formules nationales (les frères Hayashi).

En mars 1978, la Dome Zero était présentée au salon de Genève. Pour le style, nos compères choisirent délibérément de s'inspirer des récentes créations italiennes. La Dome Zéro encore à l'état de prototype ne manqua pas de susciter l'intérêt de la presse et du public. Ses lignes faisaient preuve d'audace et de personnalité, et l'ensemble respirait la qualité de fabrication. La Dome fut l'une des vedettes du show genevois, et le concept car japonais permit à ses initiateurs de faire connaître le nom de Dome à travers le monde. La même année, Dome était officiellement enregistré comme constructeur automobile. Mais les efforts pour obtenir l'homologation de la voiture furent entravés pour des raisons bureaucratiques.

Afin de faire connaître la jeune marque, les quatre ingénieurs annoncèrent la participation de Dome aux 24 Heures du Mans en 1979. La voiture était équipée d'une mécanique Ford Cosworth, mais elle ne termina pas la course suite à des incidents techniques. Dome fut présent au Mans les huit années suivantes.

Une évolution routière dénommée P2 fut présentée au salon de Los Angeles en mai 1979. De nombreux détails destinés à la rendre homologable la différenciait du prototype. Telle qu'exposée en 1979, elle était équipée d'un moteur Nissan 6 cylindres de 2,8 litres de 145 ch. Depuis, Dome est présent dans le monde de la compétition automobile.

Quesako - Similitude - Sommaire