Ferrari 166 Barchetta - AC Ace - Fiat Barchetta


Ferrari 166 Barchetta

Enzo Ferrari participait à son premier salon automobile à Turin en novembre 1948. Il y exposait une 166 Millemiglia " Barchetta " et un coupé 166. La 166 était la première Ferrari à connaître une production conséquente au regard du jeune passé de ce constructeur. Plusieurs carrossiers jetèrent leur dévolu sur la 166, mais c'est Touring qui marqua le plus les esprits avec son roadster " Barchetta ". Ce surnom ne fut toutefois jamais officialisé par Ferrari. Enzo Ferrari était en contact avec Touring depuis la fin des années 30, à l'époque où il dirigeait la Scudiera Ferrari. La jeune écurie participait alors à des courses sur des Alfa Romeo carrossées par Touring.

La 166 " Barchetta " était fabriquée selon le procédé Superleggera qui fit la renommée du carrossier italien. Ce procédé fut déposé en 1937. Il définissait un mode de construction qui consistait à mettre en forme la tôle d'aluminium sur un modèle en menuiserie, et à adapter les panneaux ainsi formés sur un treillis tubulaire. Ce procédé apportait à l'époque un gain de poids non négligeable par rapport aux charpentes de bois utilisées jusqu'alors, tout en permettant de conserver une très bonne rigidité. Les Ferrari construites de cette manière étaient de vrais objets d'art, une synthèse parfaite de puissance et d'élégance. Les deux entreprises y gagnèrent en renommée internationale.


AC Ace

Durant les années 50, afin de dynamiser une gamme vieillissante, les nouveaux propriétaires d'AC proposèrent différentes versions sportives, en particulier le roadster AC Ace puis son dérivé coupé Aceca. L'Ace n'était pas une création originale de la firme AC. Ernie Bailey, le responsable de l'atelier carrosserie de AC, incita les frères Hurlock à s'intéresser au roadster fabriqué par un artisan local, John Tojeiro, un ingénieur britannique d'origine portugaise. La carrosserie du roadster Tojeiro était moderne d'aspect, et surtout plus légère que les productions d'AC. Les frères Hurlock proposèrent à John Tojeiro de lui racheter les droits de fabrication de son roadster. Le prototype de l'AC Ace fut exposé au Salon de Londres en octobre 1953. Par rapport à la voiture de John Tojeiro, la silhouette était quelque peu remaniée, avec une calandre plus proéminente et des phares repositionnés.

Plus d'informations ici ...


Fiat Barchetta

Les cabriolets semblaient avoir perdu le droit d'exister à partir de la seconde moitié des années 70. Après une période sinistre où l'automobile paraissait définitivement condamnée à jouer les utilitaires, les années 90 virent ressurgir des engins ludiques et sympathiques. Les mentalités évoluaient. Des progrès avaient été réalisés en terme de sécurité automobile. Mazda faisait un tabac avec la Miata MX5.

L'un des plus bel exemple de retour est celui de Fiat avec sa Barchetta (prononcez barketa) présentée en 1995. Ce nom est chargé d'histoire pour tous les amateurs de sport automobile. Il s'agit en effet du nom communément donné au roadster dessiné par Touring, grâce auquel Ferrari reprit victorieusement l'activité sportive quelques années après la guerre.

La très seyante moulure latérale de la Fiat rappelait près d'une demi siècle plus tard le motif déjà présent sur la Ferrari 166 Barchetta. A l'intérieur, trois beaux compteurs ronds donnaient le ton. La planche de bord comportait de larges rappels à la couleur de la carrosserie. L'auto affichait ses origines italiennes. Il était impossible de la confondre avec un austère cabriolet germanique.

La Barchetta était conçue sur la plateforme technique de la Fiat Punto. Elle fut dessinée par Andréa Zapatina, jeune designer grec, intégré au Centre Style de Fiat. Maggiora s'en était vu confier la fabrication qui nécessitait une expérience et une mentalité plus proche de l'artisanat que de la production de série.

Il était difficile de demander à Pininfarina ou Bertone d'assembler sur leurs chaînes une voiture imaginée par le Centre Style de Fiat, et l'assemblage dans les usines Fiat semblait trop complexe en raison du nombre très important d'opérations manuelles à réaliser. Maggiora, même s'il n'avait pas la même réputation que Pininfarina ou Bertone, avait su gagner la confiance du groupe Fiat en assemblant les dernières Lancia Delta Intégrale.

L'arrivée sur le marché de modèles à toit escamotable tel que la Peugeot 206 CC ou l'Opel Twin Top soumettait les cabriolets classiques à une nouvelle concurrence. Fiat réactualisait l'aspect de sa Barchetta au printemps 2003 avec une nouvelle calandre plus agressive et de nouvelles jantes plus modernes. Ainsi relookée, la Barchetta allait bénéficier d'un sursit de deux ans.


Les Barchetta doivent leur nom à leur ressemblance avec les formes allongées des coques de bateaux. Ce terme fut appliqué à l'automobile dans les années vingt avec les décapotables dont la carrosserie en bois rappelait la forme d'une embarcation.

Source : http://www.trekearth.com

Quesako - Similitude - Sommaire du site