DKW Auto Union 1000 SP

1. DKW avant guerre

DKW fut fondé en 1919 pour fabriquer des motocyclettes. En 1928, la marque sortait sa première voiture à essence de ses ateliers de Spandau près de Berlin. Jusqu'en 1939, DKW produisait des automobiles économiques équipées de moteurs à deux temps. En 1932, l'entreprise fut intégrée au groupe Auto Union, qui comprenait déjà les marques Horch, Wanderer et Audi.


DKW, vers 1935

2. Les usines passent sous contrôle russe

Pendant la guerre, le groupe Auto Union participa à l'effort de guerre allemand. A la fin du conflit mondial, après le partage de l'Allemagne, les usines Auto Union tombèrent sous le contrôle des russes.

3. La marque renaît à l'Ouest

Il y avait encore beaucoup de DKW en état de rouler à l'Ouest. Pour répondre à la demande de pièces détachées, deux anciens dirigeants d'Auto Union installèrent un dépôt à Ingolstadt. Une nouvelle société Auto Union fut ainsi constituée en 1949. La production automobile reprit ses droits, et la première automobile Auto Union d'après guerre fut vendue en 1950. Ce fut 8253 voitures qui sortirent des chaînes de montage en 1950. Dix ans plus tard, ce chiffre atteignait 126 237 unités. Le 1er janvier 1958, la firme passait sous le contrôle de Daimler Benz. Une nouvelle usine fut construite à Ingolstadt.


DKW 900

4. Une nouvelle voiture de sport

C'est justement en 1958 que DKW décidait de proposer une voiture de sport, dont l'assemblage serait assuré par Baur. Elle allait porter le nom d'Auto Union, marque au palmarès sportif prestigieux avant guerre. Fidèle à son savoir faire, DKW dotait la nouvelle DKW Auto Union 1000 SP d'un moteur deux temps à 3 cylindres, pour une cylindrée totale de 981 cm3 et une puissance de 55 ch.


DKW Auto Union 1000 SP

5. Inspirée de la Thunderbird

L'inspiration américaine de la Thunderbird de 1957 apparaissait au travers des lignes de la petite sportive germanique : visières de phares, calandre chromée, pare-brise panoramique, toit à l'apparence d'un hard-top, ailerons, teintes de carrosserie ... étaient autant d'éléments d'inspiration américaine. Son habillage semblait pourtant un peu surdimensionné si l'on s'en tient à l'étroitesse de ses voies. Une version 1000 SP Cabriolet fut commercialisée en 1960. Un total de 6640 voitures, coupés et cabriolets, furent vendus de 1958 à 1965.


DKW Auto Union 1000 SP


Ford Thunderbird 1957

6. DKW devient Audi

A partir de 1960, les chiffres de production de DKW commencèrent à décliner. En 1965, Volkswagen rachetait DKW à Daimler Benz. L'usine d'Ingolstadt allait permettre de répondre à la demande importante du modèle Coccinelle. En reprenant l'ensemble DKW Auto Union, Volkswagen avait aussi fait l'acquisition des quatre labels qui composaient alors le groupe : DKW, Audi, Horch et Wanderer. Lors de la reprise de DKW par Volkswagen, il fut décidé que l'abandon du nom DKW serait parallèle à la disparition des moteurs à deux temps qui avaient fait la réputation de la marque, mais qui étaient désormais dépassés. Un nouveau quatre cylindres plus conventionnel était mis à l'étude. En 1966, les moteurs à deux temps étaient définitivement abandonnés. Cela signait l'arrêt de mort de la marque DKW. La première Audi - qui ne portait aucun type - fut présentée au salon de Francfort en 1965. Il s'agissait d'une DKW F 102 dont on avait redessiné la calandre, et qui était motorisée par le nouveau 4 cylindres de 1696 cm3 de 72 ch.


La nouvelle Audi du salon de Francfort 1965

Avec le recul du temps, la résurrection d'Audi est certainement l'une des plus belles opérations marketing de cette fin de 20ème siècle.

Quesako - Similitude - Sommaire du site