Chrysler Cordoba

La Cordoba apparut sur le marché américain dans un contexte difficile pour Chrysler. Nous étions en pleine crise pétrolière, les stocks d'invendus s'accumulaient, les vagues de licenciements s'annonçaient chez le troisième constructeur américain. Chrysler se devait de réagir en corrigeant sa politique commerciale. L'ère des paquebots semblait révolue. Il était devenu impératif de proposer des voitures plus petites, chose impensable jusqu'alors.


Chrysler Newport 1974, l'ère des paquebots touche à sa fin

La Cordoba de 1975 s'inscrivait dans cette nouvelle orientation. Il s'agissait d'un "personal luxury car" , dans l'esprit des Cadillac Eldorado, Buick Riviera, Oldsmobile Toronado, Mercury Cougar et autre Pontiac Grand Prix, mais en nettement plus compacte. Le niveau d'équipement répondait à ce qu'était en droit d'attendre l'acheteur d'une Chrysler, avec ses glaces électriques, la condamnation centralisée des portes, des tissus de sièges de qualité, etc ... A partir de 1978, les feux avant sont superposés et rectangulaires


Chrysler Cordoba 1975/77


Chrysler Cordoba 1978/79

Une nouvelle Cordoba totalement redessinée fut proposée en 1980, et demeura au catalogue jusqu'en 1983.


Chrysler Cordoba 1980/83

Quesako - Similitude - Sommaire du site