Mc Laren F1 LM

Bruce McLaren fonda l'écurie qui porte son nom en 1963. Les débuts en F1 datent de 1966, mais c'est en 1974 que le team remporta son premier titre dans cette catégorie, suivi par un second en 1976. L'arrivée de Ron Dennis à la tête de l'entreprise marqua le début d'une longue période de succès, avec le titre constructeur en 1984, 85, 88, 89, 90 et 91. Les meilleurs pilotes du moment se trouvaient aux commandes de ces F1 : Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna. L'équipe collaborait alors avec des motoristes particulièrement efficaces (Honda, Porsche et Ford), et était structurée autour d'ingénieurs de haut niveau. Le plus connu d'entre eux était certainement Gordon Murray.

Le projet d'une supercar fut initié dès 1988 avec pour acteurs principaux Mansour Ojjeh, le propriétaire de McLaren, Ron Dennis son manager et Gordon Murray. C'est ce dernier qui prit en main le programme de celle qui allait devenir la McLaren F1. L'idée était de produire une GT de très haut niveau destinée à quelques happy few, qui puisse être utilisée sur route ouverte. La voiture fut étudiée sans contrainte, et reprenait le meilleur de la technique exploitée en Formule 1. Il n'était pas envisagé initialement d'en faire une voiture de course. Côté motorisation, l'équipe se tourna vers BWW qui étudiait à l'époque un V12 destiné à un projet de série 8 très sportive (une M8 qui ne vit jamais le jour).

Après une présentation en mai 1992 à Monaco, les premières livraisons eurent lieu en janvier 1994. La voiture était affichée au tarif prohibitif de 5,3 millions de francs. A ce prix surréaliste, et malgré le prestige de la marque, les clients ne se bousculèrent pas. Toutefois, à la demande de certains d'entre eux, l'idée d'adapter la voiture afin de courir dans le championnat GT nouvellement créé fit son chemin. C'est ainsi que la F1 GTR participa à ses premi7res courses dès le début de l'année 1995. La voiture impressionna rapidement par le niveau de ses performances.

L'édition 1995 des 24 Heures du Mans fut outrageusement dominée par les McLaren F1 GTR Elles monopolisèrent les 1ère, 3ème, 4ème et 5ème places au classement général, sous la conduite de différents teams. En 1996, les McLaren abandonnèrent le podium aux très performantes Porsche GT1, mais se classèrent tout de même aux 4ème, 5ème, 6ème, 8ème, 9ème et 11ème places. En 1997, deux F1 GTR étaient sur le podium en 2ème et 3ème position. La dernière participation date de 1998, avec une 4ème place.


McLaren F1 GTR

La présentation de la McLaren F1 LM remonte à décembre 1995. Il fut d'emblée décidé de n'en produire que cinq exemplaires pour commémorer la victoire au Mans. Il s'agissait d'une version étroitement dérivée des GTR victorieuses dans la Sarthe, mais adaptée à un usage routier. La LM était 60 kg plus légère que la GTR, et sa puissance n'était pas limitée comme sur la voiture de compétition. Il en résultait des accélérations encore plus impressionnantes, et une vitesse de pointe de 360 km/h. La voiture se reconnaissait à sa livrée orange papaye, en mémoire à Bruce McLaren qui utilisait déjà cette couleur dans les années 60. La production des McLaren F1 fut suspendue en 1998 sans que les chiffres de production prévus ne soient atteints. L'objectif initial était de 300 voitures, mais les ambitions furent ramenées dès 1995 à moins de 100 exemplaires.


McLaren F1 LM

Quesako - Similitude - Sommaire du site