Peugeot 402

Au milieu des années 30, la série 01 née en 1929 avec la 201 est en fin de carrière, et la firme de Sochaux doit réagir pour ne pas se laisser distancer par ses deux principaux concurrents, Renault et Citroën. En février 1934, le groupe Chrysler lance sur le marché américain la révolutionnaire Airflow. La Peugeot 402 présentée au Salon de Paris 1935 s'en inspire largement. Celle-ci étonne le public par ses lignes avant-gardistes baptisées " Fuseau Sochaux " par des publicitaires inventifs.

Les phares sont positionnés derrière une calandre bombée, le pare-brise est incliné, les poignées de portières se font discrètes, les ailes avant sont enveloppantes et celles de l'arrière recouvrent les roues, les marchepieds sont abandonnés ... La nouvelle Peugeot présente l'avantage inédit de combiner des formes aérodynamiques et une bonne habitabilité. La voiture plaît d'emblée, et les carnets de commandes se remplissent à vive allure.


Peugeot 402 familiale

La 402 se positionne en rivale de la Citroën Traction, et séduit une clientèle tombée sous le charme de ses formes modernes, et qui est par ailleurs sceptique face aux prétendus avantages de sa rivale de Javel. Peugeot propose dès 1936 plusieurs types de carrosseries pour sa 402 : conduite intérieure, familiale 7/8 places, roadster, coupé transformable et commerciale.

Une petite soeur voit le jour en 1936, la 302, plus courte, moins large, moins puissante. Elle est proposée jusqu'en 1938 avec deux carrosseries différentes, une berline et un cabriolet. 25 083 exemplaires sont assemblés. Puis Peugeot commerciale la 202 à partir de 1938. Celle-ci reprend les mêmes thèmes stylistiques que les 402 et 302.


Peugeot 302

Au cours de l'année 1939, le contexte international devient tendu. Le Salon de l'Auto est annulé. La situation de guerre contraint le constructeur sochalien à suspendre toute production de voitures de tourisme en mai 1940. Un total de 56 665 exemplaires de la 402 ont été fabriqués. Contrairement à la Traction Avant, la 402 n'est pas remise en production après la guerre. La petite 202 va assurer pendant quelques mois l'intermède, puis Peugeot va décider de concentrer ses moyens industriels sur la nouvelle 203, elle aussi largement inspirée par d'autres productions du groupe Chrysler.


L'entreprise fondée par Marius Berliet en 1895 bénéficie d'une réelle notoriété dans le domaine des voitures de tourisme avant la Seconde Guerre mondiale. Mais dès la fin des années 30, le constructeur lyonnais préfère concentrer ses investissements dans la production de poids lourds. Aussi, afin de renouveler son modèle Dauphine qui commence à dater quelque peu, il fait appel à Peugeot pour lui acheter une carrosserie déjà existante, en l'occurrence celle de la 402, qu'il habille à sa façon avec un nouveau capot moteur et une nouvelle calandre. Ainsi voit le jour la Berliet Dauphine 39. Environ 200 exemplaires sont fabriqués avant que ne soit déclarée la guerre.


Berliet Dauphine

Sommaire Histoire d'Auto - Sommaire site