MGB Roadser

L'année 1955 et la présentation de la MG A furent pour la firme d'Abingdon synonyme de rupture avec le style des années 30. Malgré sa rusticité, la voiture se vendait si bien que MG ne se pressa pas pour présenter sa remplaçante.


MG TF de 1954, avec ses lignes issues des années 30


MGA 1955/1962

Sept ans plus tard, au salon de Londres de 1962, la MG B mettait au panier le concept du roadster pur et dur, inconfortable, mal équipé, pour le remplacer par celui du roadster moderne, capable de transporter ses passagers sur de longues distances, sans les épuiser. La MG B était alors équipée d'un quatre cylindres de 1798 cm3 et 95 ch.


La MGB (modèle 1969), produite de 1962 à 1980

Le style développé en interne sans aucune aide extérieure était fait de lignes plus tendues que celles de la MG A toute en courbes. La MG B conservait une réminiscence de la traditionnelle calandre MG ainsi que des projecteurs en bout d'ailes légèrement en retrait. Les flancs étaient plats et la voiture était dotée de feux arrière verticaux. La voiture évolua tout au long d'une remarquable carrière de dix huit ans, tant pour des raisons économiques lors de l'intégration de MG à la British Leyland, que pour respecter les règles sécuritaires ou les normes antipollution lorsqu'il s'agissait de maintenir ses positions sur le marché américain, qui représentait à lui seul environ la moitié des débouchés de la MG B.


Les pare chocs en plastique équipaient les MG B en fin de carrière pour satisfaire aux normes US

Le plus souvent, la technique progressait, tandis que le niveau de finition prenait le chemin inverse : simili au lieu du cuir, plastique au tableau de bord à la place du bois ... La petite anglaise supporta même un six cylindres de trois litres en 1967. Elle s'appelait alors MG C. Mais sa production fut interrompue au bout de deux ans. De nouveau, ce fut un V8 Rover qui prenait place sous le capot de la MG B V8 en 1973. Mais cette version livrée uniquement en coupé était à son tour retirée du catalogue en 1976.


MG C

La dernière MG tombait des chaînes d'Abingdon le 22 octobre 1980. La MG B ne séduisait plus suffisamment, son grand âge avait eu raison d'elle. La marque fut reprise pour désigner le cabriolet MG F durant les années 90, avant de sombrer de nouveau au début du troisième millénaire avec la chute de Rover. Il fut produit 512 733 MG B et 8999 MG C de 1962 à 1981.

Quesako - Similitude - Sommaire du site