Mini Cooper

1. Une voiture de crise

La nationalisation du canal de Suez en 1956 par l'état égyptien, et l'embargo qui s'en suivit, mit en évidence la dépendance de l'Europe aux approvisionnements pétroliers en provenance du Moyen Orient. Le marché britannique fut sensibilisé à la rareté du pétrole, et commença à réclamer à ses constructeurs nationaux des véhicules plus économiques. Les dirigeants de la British Motor Corporation ne demeurèrent pas longtemps insensibles à ces arguments, d'autant plus que la concurrence étrangère s'activait avec ses Renault Dauphine, VW Coccinelle, Fiat 600, etc ...

2. Conçue par un génie

Leonard Lord, président de BMC, confia à Alec Issigonis, ingénieur d'origine grecque né en 1906, déjà à l'origine de la Morris Minor de 1948, la conception d'une petite voiture de grande diffusion. Celle ci devait proposer quatre vraies places, mesurer moins de trois mètres, et demeurer une " vraie " automobile. Le moteur devait être déjà existant dans le groupe BMC.

La Mini fut présentée à la presse la 18 août 1959 sous les marques Austin et Morris. Chez Austin, elle se nommait Seven, chez Morris, on parlait de la Mini Minor. Elle fut reconnue pour la postérité sous le terme de Mini, nom qui finira par devenir une marque à part entière au gré des nombreuses restructurations de l'industrie automobile britannique. La mécanique était celle de la Morris Minor.

C'était une voiture cubique aux angles adoucis, avec quatre petites roues placées dans chacun des coins, une surface vitrée importante, et une habitabilité hors norme au regard du volume extérieur. Le public réserva au départ un accueil mitigé à la nouvelle venue. Mais petit à petit, les citadins découvrirent tout l'intérêt d'une petite voiture maniable en milieu urbain. La Mini devint dans bien des cas la seconde voiture du ménage.

3. Les Cooper

La Mini au comportement routier très sûr ne manqua par d'attirer l'attention d'une multitude de préparateurs. Parmi ceux ci, John Cooper, ami d'Issigonis, se démarqua rapidement. La première Mini Cooper fut proposée en septembre 1961. Les Mini Cooper gagnaient trois fois le rallye de Monte Carlo en 1964, 65 et 67. L'usine arrêta de produire la Cooper en 1971, mais elle fut relancée sur le marché en 1990. Les quatre couvertures de dépliants ci-dessous datent des années 60.

4. Une carrière de plus de 40 ans

La Mini évolua au fil des ans dans de nombreux détails, sans jamais perdre son aspect général. Malgré ses quelques défauts (niveau sonore, confort minimum, sensibilité à la rouille), elle connut une carrière particulièrement longue jusqu'en octobre 2000, en réussissant même à enterrer celle qui devait lui succéder, la Métro de 1980.

Quesako - Similitude - Sommaire du site