Fiat 8V

Au début des années 50, Fiat entreprenait l'étude d'une berline bourgeoise haut de gamme. A cette fin, les ingénieurs maison planchèrent sur de nombreuses motorisations capables d'apporter une certaine souplesse de fonctionnement. Hélas, la fiscalité italienne taxait déjà lourdement les voitures de plus de 2 litres, ainsi que celles équipées de moteurs de plus de quatre cylindres. Un V8 de 90 CV se retrouvait ainsi sur les bras de Fiat. Il ne pouvait pas convenir à ce projet de berline destinée à une large diffusion. Les ingénieurs, sous la direction de Dante Giacosa, lui trouvèrent rapidement une application plus marginale. C'est ainsi que naquit presque clandestinement cette berlinette aérodynamique, dotée d'une carrosserie en fibre de verre. La légende prétend que les techniciens élaborèrent ce projet à l'insu de la direction générale du groupe. Lors de la production en petite série, la puissance du moteur fut portée à 105 ch.

La dessin de la carrosserie était l'oeuvre de Luigi Fabio Rapi, ancien styliste chez Isotta Fraschini, puis chez OM (véhicules industriels). Touring assurait sa réalisation. Environ 40 exemplaires furent habillés de la carrosserie Fiat. D'autres prestigieux carrossiers se penchèrent sur son sort : Pininfarina, Ghia qui produisit une cinquantaine de Supersonic, Zagato avec une vingtaine de voitures, Vignale avec cinq ou six voitures et enfin Siata. Le prix de l'auto, et une fiscalité abusive eurent pour effet d'écourter la carrière de la 8V. Un total de 114 voitures furent produites de 1952 à 1954.

Quesako - Similitude - Sommaire du site