Hummer H1

1. Un engin de guerre

A l'étude depuis la fin des années 70, la version militaire du Hummer fut présentée en 1984, sous la dénomination Humvee, prononciation de HMMWV pour " High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicule " ou " Véhicule sur roues à haute mobilité et usages multiples ". Le Hummer (littéralement " bourdon " pour le grondement de son gros moteur diesel) fut découvert par le grand public lors de la première guerre du Golf en 1991, à travers les nombreux reportages télévisés de CNN qui furent pour la renommée du 4 x 4 américain plus efficaces qu'une campagne de promotion classique. Sa mobilité et sa rapidité en ont fait un outil bien adapté à une guerre d'occupation comme celle que mènent les Etats Unis en Irak de nos jours. L'US Army en possède actuellement 140 000, dont plus de 19 000 en Irak.


Hummer H1

Plus gros qu'une Jeep dont il a repris la fonction dans une catégorie supérieure, ce véhicule est fabriqué à Mishawaka dans l'Indiana. Son constructeur, AM General, le dota initialement d'un V8 Diesel de 6.2 litres qui développait 150 ch tout en proposant un énorme couple. Le cahier des charges du Hummer prévoyait qu'il devait pouvoir être parachuté tel quel, sans la moindre protection, qu'il puisse évoluer dans un mètre de neige ou d'eau, gravir des pentes de 60°, rouler les quatre pneus crevés, et que sa durée de  vie devait atteindre au moins 12 ans.

2. Pour les civils

Le Hummer était initialement réservé à un usage militaire. Mais son fabricant fut assailli de demandes, et se décida d'en produire une version civile - dépourvue de portes mitraillettes - à partir de 1992. Capable de franchir les endroits les plus escarpés et de se tailler un chemin dans les sables profonds des déserts, le Hummer est rapidement devenu la voiture à la mode parmi les milliardaires de la côte Ouest des Etats Unis. Arnold Schwarzenegger fut l'un des premiers à passer commande. Cet achat contribua largement à la notoriété du Hummer.

A partir de 1996, le Hummer recevait un nouveau moteur essence, qui lui permettait de dépasser les 100 km/h, et procurait à ce 4 x 4 un agrément de conduite inconnu jusqu'alors. La gamme se développa rapidement avec différents types de carrosserie : deux portes, quatre portes, décapotable, hard top, etc ..., différents choix de couleurs extérieures, de selleries, et d'équipements de plus en plus complets (cuir, climatisation, équipement hifi ...). En 1997, un nouveau turbo diesel de 195 ch permettait de mieux supporter la consommation qui dépasse les 25 litres au 100 km. Deux réservoirs d'une capacité totale de 150 litres autorisent une autonomie raisonnable.


Hummer H1

Le Hummer fut importé en France à partir de  1998. Le premier modèle était alors affiché à 650 000 francs.  En 1999, la production des Hummer passait sous le contrôle de la General Motors qui rachetait les droits des versions civile et militaire à AM General. En un peu plus de dix années, le Hummer s'est vendu à plus de 11 000 exemplaires sur le marché civil.

3. Les versions H2 et H3

A partir de 2002, la gamme fut élargie avec le Hummer H2, à vocation exclusivement civile, un 4 x 4 plus luxueux et plus long de 13 cm que son grand frère, construit sur une base de 4 x 4 Chevrolet Tahoe. Il rencontra un vif succès grâce à sa puissante motorisation V8 de 322 ch, et à sa polyvalence sans aucune commune mesure avec le Hummer d'origine, qui avait pour l'occasion hérité de la dénomination H1.  Le H2 était vendu 89 000 euros en France en 2002, contre 153 000 euros pour le H1.

Hummer présentait au salon de Détroit 2005 le H3, plus compacte, basé sur un châssis de Chevrolet Trail Blazer. La commercialisation débutait au cours de l'été 2005. Ici pas de V8 comme sur les H1 et H2, mais un 5 cylindres de 3464 cm3 qui développait 223 ch. Il se posait en rival du Jeep Grand Cherokee.


Hummer H3

Quesako - Similitude - Sommaire du site