Ferrari 250 GT 2 + 2

La Ferrari 250 GT 2 + 2 a été utilisée à la plus grande surprise du public en avant-première par le directeur de course de la célèbre épreuve des 24 heures du Mans en juin 1960. Il s'agit de la première Ferrari à quatre places de série dans l'histoire de la marque, et une fois de plus le résultat d'une étroite collaboration entre Pininfarina et Ferrari.

Avec la 250 GT 2 + 2, Ferrari a anticipé l'éclosion d'une nouvelle niche de marché, celle des " grand tourisme " produites de manière moins artisanale que par le passé, en plus grande série, et destinées à répondre aux attentes d'une clientèle aisée soucieuse de voyages au long court dans des conditions de confort du meilleur niveau. A la même époque, Maserati a la même démarche avec la 3500 GT. Après son escapade au Mans, la première présentation officielle de la 250 GT 2 + 2 a lieu lors du Salon de Paris en octobre 1960.

Les lignes sobres et tendues de 250 GT 2 + 2 font de cette voiture un grand classique du genre. Le pare-brise est très incliné. Des optiques proéminentes et une large calandre forment la face avant. Les ailes partant des phares saillants sont rectilignes jusqu'aux feux arrière, et sont marquées par un pli de carrosserie. La ligne de toit est maintenue horizontalement pour libérer de la place aux passagers arrière, et elle est délicatement compensée par la forme plongeante de la vitre de custode. Celle-ci rejoint une importante malle arrière. 


Ferrari 250 GT 2 + 2

Le succès commercial est au rendez-vous. Les chiffres de production de Ferrari font un bon considérable. La marque ne cesse de gagner en notoriété par la compétition où les Ferrari s'illustrent en 1961, que cela soit au Mans, sur le Nürburgring ou en Championnat du Monde. La 250 GT 2 + 2 a été fabriquée à environ 950 unités. Fin 1963, elle est remplacée par la 330 America, plus puissante, mais qui conserve la même carrosserie. Il n'en a été produit qu'une vingtaine d'exemplaires. En effet, en janvier 1964, la 330 GT 2 + 2 propose une toute nouvelle ligne.

Sommaire Histoire d'Auto - Sommaire site