Wartburg

Texte de Jean Michel Prillieux

L’usine d’Eisenach fut inaugurée en 1899. Elle produisit une petite voiture sous licence Decauville, baptisée du nom d’une célèbre forteresse proche de la ville, la Wartburg. A partir de 1904, les nouveaux modèles furent appelés Dixi. C’est en 1928 que la firme munichoise BMW (qui ne fabriquait jusqu’alors que des moteurs d’avions et des motos) racheta l’usine pour y produire des voitures. C’est ainsi de cette usine que sortirent toutes les BMW de 1928 à 1940.

En 1945, se retrouvant en zone d’occupation soviétique, comme celle de Zwickau, elle fut annexée et nationalisée par le nouveau régime communiste de l’Allemagne démocratique afin de produire des BMW d’avant-guerre, qui furent rebaptisées EMW, et des DKW d’avant guerre à moteur deux temps rebaptisées IFA F9. Ces voitures furent fabriquées à partir de 1949.


IFA F9 Limousine

Les EMW furent abandonnées dès 1956 au profit du modèle 311 modernisé qui reprit le nom de Wartburg utilisé au début du siècle.


Wartburg 311 (1955-1965) et 312 (1965-1967) dans différentes versions

Cette berline quatre portes toujours à moteur deux temps hérité des anciennes DKW fut remplacée en 1966 par une berline 353 beaucoup plus moderne, au style anguleux, dotée d’une carrosserie en matière plastique, comme la petite Trabant sortie en 1957 et fabriquée à Zwickau. L’usine d’Eisenach (VEB Automobilwerke Eisenach) produisit la Wartburg 353 à moins de 100000 unités par an jusqu’en 1990. Contrairement à la Trabant, la Wartburg fut exportée sur de nombreux marchés extérieurs, y compris en France.


Wartburg 353 Berline

Remaniée plusieurs fois, la Wartburg fut également disponible en version break. Elle fut le modèle le plus vendu en Allemagne de l’Est après la Trabant. Alors que la Trabant était une berline deux portes à moteur 2 cylindres de 600 cm3, la Wartburg était une berline quatre portes à moteur 3 cylindres de 1000 cm3. Elle s’adressait donc à une clientèle à la fois plus aisée et plus familiale que la Trabant. Comme elle, sa carrière prit fin brutalement en 1991, la chute du Mur de Berlin fin 1989 lui ayant été fatale.


Wartburg 353 Break

Agée alors d’une vingtaine d’années, la Wartburg parut en effet bien désuète et démodée au moment de la réunification de l’Allemagne de l’Ouest et de l’Allemagne de l’Est. Elle fut rapidement balayée par l’arrivée de voitures d’occasion beaucoup plus modernes et plus confortables. Au début des années 90, l’usine d’Eisenach fut modernisée et rachetée par Opel pour y produire des Corsa puis des Astra.

Quesako - Similitude - Sommaire du site