Toyota MR2

Toyota sur le site Caradisiac

1. Un coupé deux places pour animer la gamme

Toyota était surtout connu jusqu'aux années 80 pour ses berlines de moyenne gamme fiables et économiques, et accessoirement pour son coupé Celica. Le souvenir de la 2000 GT de la fin des années 60 était déjà lointain. Le constructeur japonais présentait au salon de Tokyo en novembre 1983 le prototype SV-3, qui préfigurait la MR 2 (Mid-Ship Runabout 2 seater) de série disponible à partir d'août 1984.

Le principal attrait de la nouvelle MR 2 résidait dans son moteur 4 cylindres en position centrale, une première pour une voiture japonaise. De nombreux organes (moteur, transmission, suspensions, freins à disque ...) étaient issus de la Corolla. Il s'agissait d'une voiture trois volumes marqués à coups de crayon nets, avec un capot plongeant et un coffre doté d'un volumineux becquet. La surface vitrée était généreuse. Sa puissance variait de 112 à 143 ch selon les versions. A partir de 1986, une version avec toit escamotable de type T-Bar était disponible.

La MR 2 s'attaquait à un secteur du marché moins encombré depuis la disparition des petites sportives britanniques de type MG, Triumph ou Sunbeam. Elle visait dans un premier temps le territoire américain où elle s'opposait à la nouvelle Pontiac Fiero. La MR 2 de première génération ne fut jamais importée en France, sans doute en raison du contingentement des voitures japonaises encore en vigueur chez nous.

2. Une seconde version à partir de 1989

Une nouveau modèle aux lignes arrondies d'inspiration plus transalpine était commercialisé à partir de la fin 1989. La MR 2 était simplement baptisée MR dans notre pays, du fait d'une prononciation phonétique difficile à porter dans la langue de Molière. 1178 exemplaires de cette " mini Ferrari " furent vendus dans l'hexagone

Quesako - Similitude - Sommaire du site